Liban

Des dizaines d'employées de maison éthiopiennes campent devant leur consulat à Hazmieh

Des employées de maison éthiopiennes devant le consulat d'Ethiopie au Liban. Capture d'écran LBCI

Des dizaines d'employées de maison de nationalité éthiopienne, dont les employeurs se sont séparés en raison de leur incapacité à payer leur salaire, se sont rassemblées mercredi soir devant le consulat d’Éthiopie, à Hazmieh. Certaines d'entre elles ont même installé des matelas, selon des images de la chaîne locale LBCI.

Le Liban traverse depuis l'année dernière une grave crise économique, marquée par une pénurie de dollars et une forte dépréciation de la livre libanaise qui ont ébranlé le pouvoir d'achat des familles. Face à cette débâcle, aggravée par la pandémie du nouveau coronavirus, de nombreux Libanais payent désormais les employés de maison en livres, contre des dollars auparavant. Certains employeurs ont même arrêté de verser leurs salaires ou les ont mis à la porte du jour au lendemain. Face à l'ampleur du drame, le gouvernement libanais a annoncé le début de vols de rapatriements vers l'Ethiopie.



Des dizaines d'employées de maison de nationalité éthiopienne, dont les employeurs se sont séparés en raison de leur incapacité à payer leur salaire, se sont rassemblées mercredi soir devant le consulat d’Éthiopie, à Hazmieh. Certaines d'entre elles ont même installé des matelas, selon des images de la chaîne locale LBCI.

Le Liban traverse depuis l'année dernière...