Rechercher
Rechercher

Liban

Il n'y aura pas de pénurie de carburant, assurent les propriétaires de stations-service

Photo d'archives REUTERS/Alkis Konstantinidis

Le président du syndicat des propriétaires de stations-service, Samy Brax, a affirmé mardi qu'il n'y aura pas de crise des carburants au Liban, alors que l'approvisionnement des pompes s'était ralenti ces derniers jours.

"Il n'y aura pas de crise de l'essence", a déclaré M. Brax à l'issue d'une réunion d'une délégation syndicale avec le Premier ministre, Hassane Diab, et le directeur de la Sûreté générale, Abbas Ibrahim. Le syndicaliste a ajouté que la distribution du carburant aux stations-service "va s'améliorer à partir de demain". Il a souligné que le problème rencontré était "technique" et lié au retard de l'ouverture de lignes de crédit pour le paiement des importations, et non pas au taux de change ni au prix du pétrole. Samy Brax a assuré que cette situation serait réglée sous peu. 

De son côté, le général Ibrahim a indiqué qu'il n'y avait "aucun problème concernant les produits dérivés du pétrole". "Le problème est que les sociétés importatrices ne livrent pas les produits stockés", a-t-il ajouté, annonçant que cette question serait réglée demain avec ces sociétés "conformément aux directives du Premier ministre". 

Lors de cette réunion au Sérail, les participants ont par ailleurs évoqué la question de la contrebande du mazout vers la Syrie et les relations entre les stations-service et les installations pétrolières. 

Peu avant, à son arrivée au Conseil, le ministre des Finances, Ghazi Wazni, avait indiqué que son ministère avait débloqué lundi matin à 9 heures les crédits permettant le déchargement des bateaux transportant du carburant, ajoutant que les sommes devraient parvenir à leurs destinataires "dans les deux prochains jours.

Lundi, M. Brax avait appelé les automobilistes à "ne pas paniquer" et à ne pas se précipiter pour remplir leurs réservoirs, ce qui risquerait de provoquer "une vraie crise", au lendemain d'un appel similaire lancé par l'association regroupant les sociétés libanaises importatrices de pétrole (APIC). L'APIC avait assuré que les sociétés livreraient les carburants aux distributeurs et aux stations comme d'habitude à partir du lundi 1er juin".


Le président du syndicat des propriétaires de stations-service, Samy Brax, a affirmé mardi qu'il n'y aura pas de crise des carburants au Liban, alors que l'approvisionnement des pompes s'était ralenti ces derniers jours.

"Il n'y aura pas de crise de l'essence", a déclaré M. Brax à l'issue d'une réunion d'une délégation syndicale avec le Premier ministre, Hassane Diab, et le...