Rechercher
Rechercher

G7

Macron "disponible" mais souhaite "la présence de tous"

Le président français, Emmanuel Macron. Photo AFP / POOL / Ludovic MARIN

Emmanuel Macron est "disponible" pour se rendre à un sommet du G7 mais souhaite dans ce cas "la présence de tous", a indiqué samedi l'Elysée, alors que la chancelière allemande Angela Merkel refuse d'aller aux Etats-Unis en juin.

La chancelière a été la première dirigeante du G7 à décliner formellement l'invitation du président américain Donald Trump. Un porte-parole du gouvernement allemand l'a justifié samedi par la pandémie de coronavirus.

Emmanuel Macron a eu un entretien téléphonique ce même jour avec le président des Etats-Unis. "Pour un G7 présentiel, il faut la présence de tous. Le président de la République est disponible", a rapporté l'Elysée à l'AFP, en ajoutant que "la présence de la chancelière et l'unité des Européens est importante".

"Il faut aussi que ce soit un moment de cohésion et d'action dans un moment international critique. Donc nous attendons que la présidence américaine du G7 nous précise ses intentions", a complété la présidence française.

Les Etats-Unis sont la première victime au monde de l'épidémie de Covid-19 (plus de 100.000 morts et 1,7 million de cas de contamination). La Maison Blanche avait dans un premier temps annoncé mi-mars qu'elle renonçait, en raison de l'épidémie, à réunir en personne les chefs d'Etat et de gouvernement du G7 (outre ls Etats-Unis, Japon, Canada, Royaume-Uni, France, Allemagne, Italie) et préférait s'en tenir à un format par visioconférence. Mais la semaine dernière, Donald Trump a annoncé un sommet qui aurait lieu en juin "essentiellement à la Maison Blanche", même si certaines rencontres pourraient être organisées dans la résidence présidentielle de Camp David, dans l'Etat voisin du Maryland.

Trump, qui a l'oeil fixé sur la présidentielle du 3 novembre, souhaite faire d'un sommet du G7 avec des dirigeants en chair et en os le symbole de la normalisation qu'il appelle de ses voeux, par opposition à un blocage de l'activité qui risque de lui coûte cher sur le plan électoral.

Vendredi, la Maison Blanche a affirmé que le président américain et le Premier ministre britannique Boris Johnson, lui-même rescapé du coronavirus, s'étaient parlé et avaient "convenu de l'importance de réunir un G7 avec la présence des dirigeants en personne dans un avenir proche".


Emmanuel Macron est "disponible" pour se rendre à un sommet du G7 mais souhaite dans ce cas "la présence de tous", a indiqué samedi l'Elysée, alors que la chancelière allemande Angela Merkel refuse d'aller aux Etats-Unis en juin.

La chancelière a été la première dirigeante du G7 à décliner formellement l'invitation du président américain Donald Trump. Un porte-parole du...