Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

Sit-in de propriétaires de générateurs privés à Kaslik

Photo d'archives Mohammad Yassine

Des propriétaires de générateurs privés ont manifesté mardi à Kaslik, dans le Kesrouan, afin de réclamer une augmentation des tarifs fixés par le ministère de l'Energie pour la consommation du courant fourni par ces appareils.

"Les tarifs fixés sont injustes à notre égard et nous ne pouvons pas continuer à travailler dans ces conditions", ont affirmé ces propriétaires du Kesrouan et du Metn, lors de ce sit-in. Ils ont souligné être lésés en raison de l'importante dépréciation de la livre libanaise enregistrée ces derniers mois, qui impacte entre autres l'achat des pièces de réparation des générateurs. 

Alors qu'Electricité du Liban (EDL), entreprise publique en charge de l'approvisionnement en courant électrique, ne parvient pas à assumer 100% de la production d'électricité, les Libanais doivent avoir recours à des générateurs privés. Les propriétaires de générateurs privés sont obligés depuis plusieurs mois de faire payer la consommation sur la base de compteurs, à un prix fixé par le ministère en fonction du prix du carburant, ce qui avait, dès l'application de cette mesure, fait polémique. Ces derniers jours ont par ailleurs été marqués par un important rationnement du courant par EDL, justifié par la vague de chaleur et la hausse de la demande. 


Des propriétaires de générateurs privés ont manifesté mardi à Kaslik, dans le Kesrouan, afin de réclamer une augmentation des tarifs fixés par le ministère de l'Energie pour la consommation du courant fourni par ces appareils."Les tarifs fixés sont injustes à notre égard et nous ne pouvons pas continuer à travailler dans ces conditions", ont affirmé ces propriétaires du Kesrouan...