Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Belgique

Le Vatican sanctionne des hôpitaux catholiques autorisant l'euthanasie

Photo prise au Vatican. AFP.

Quinze hôpitaux psychiatriques en Belgique appartenant à la congrégation des "Frères de la Charité" et autorisant le recours à l'euthanasie ne pourront plus être qualifiés de "catholiques", a tranché le Vatican après trois ans de pourparlers, a-t-on appris jeudi.

Le supérieur général des Frères de la Charité René Stockman, lui-même fermement opposé à l'euthanasie, n'a pas réussi à faire changer de position quatre frères impliqués en Belgique dans la gestion de ces hôpitaux chapeautés par une fondation. "J'ai eu des discussions pendant trois ans avec ces religieux et de multiples réunions au Vatican", a expliqué jeudi à l'AFP le supérieur, qui vit désormais à Rome mais a pratiqué la médecine pendant vingt ans dans des établissements psychiatriques belges. "C'est à nous d'aider les malades en psychiatrie, certainement pas de recourir à l'euthanasie".

La Belgique a dépénalisé en 2002 l'euthanasie pour les personnes majeures, et la loi a même été étendue aux mineurs sans limite d'âge en 2014. Au printemps 2017, le conseil d'administration des 15 hôpitaux appartenant aux Frères de la Charité avait approuvé un nouveau règlement permettant aux médecins d'y pratiquer l'euthanasie, considéré comme un "acte médical". Les religieux du conseil d'administration, essentiellement composé de laïques, n'avaient pas pris position. La congrégation religieuse, fondée en 1807 à Gand en Belgique flamande, est active aujourd'hui dans une trentaine de pays. Après la décision du Vatican, elle va devoir dissocier son nom des hôpitaux psychiatriques belges qu'elle possède et demander aux quatre frères ne respectant la ligne officielle de démissionner, a précisé René Stockman.

Dans un courrier du 30 mars, la Congrégation pour la doctrine de la foi (chargée du respect du dogme au Vatican) lui a précisé que "l'euthanasie reste un acte inadmissible même dans des cas extrêmes". Et elle conclut que les hôpitaux psychiatriques gérés par les Frères de la Charité "ne pourront plus être considérés comme des entités catholiques". La congrégation religieuse, qui chapeaute aussi des écoles et des centres pour handicapés, soigne 5.000 personnes en Belgique avec l'aide de 13.000 collaborateurs laïcs. Les frères belges, majoritairement âgés et retraités, sont de moins en moins présents dans leurs hôpitaux.


Quinze hôpitaux psychiatriques en Belgique appartenant à la congrégation des "Frères de la Charité" et autorisant le recours à l'euthanasie ne pourront plus être qualifiés de "catholiques", a tranché le Vatican après trois ans de pourparlers, a-t-on appris jeudi.Le supérieur général des Frères de la Charité René Stockman, lui-même fermement opposé à l'euthanasie, n'a pas...