Rechercher
Rechercher

Économie

Plan de redressement : Kubis s’entretient avec Salamé et Sfeir

Le coordinateur spécial des Nations unies au Liban, Jan Kubis, a indiqué hier sur son compte Twitter s’être entretenu avec le gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé, et le président de l’ABL, Salim Sfeir, au sujet des enjeux et des problématiques soulevés par le plan de redressement pour le secteur bancaire que prépare le gouvernement du Premier ministre Hassane Diab.

Ce document, dont une version non définitive a fuité il y a une semaine, préconise en effet de restructurer les banques du pays ainsi que la BDL, qui affichent plusieurs dizaines de milliards de pertes cumulées, dont une partie liée au défaut de l’État libanais, annoncé en mars, sur sa dette publique en devises à laquelle elles sont très exposées. La grave crise économique que traverse le pays a également contribué à alourdir leurs bilans respectifs, tandis que les restrictions mises en place de manière informelle et illégale par les banques ces derniers mois ont fait exploser le taux livre/dollar chez les changeurs, prenant au passage au piège de nombreux Libanais endettés en dollars ou devant effectuer des virements à l’étranger.

Jan Kubis est resté vague sur la teneur des discussions et s’est contenté d’évoquer un entretien « intéressant », avant de souligner la nécessité de s’attaquer « aux racines de la crise actuelle » et de plaider en faveur d’un « système bancaire fort, transparent et responsable » pour garantir la relance de l’économie.


Le coordinateur spécial des Nations unies au Liban, Jan Kubis, a indiqué hier sur son compte Twitter s’être entretenu avec le gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé, et le président de l’ABL, Salim Sfeir, au sujet des enjeux et des problématiques soulevés par le plan de redressement pour le secteur bancaire que prépare le gouvernement du Premier ministre Hassane Diab.Ce...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut