Dernières Infos

Prolongation de la libération temporaire d'une Irano-Britannique en Iran

L'Irano-Britannique Nazanin Zaghari-Ratcliffe. Photo d'archives Family Handout/Reuters

L'Irano-Britannique Nazanin Zaghari-Ratcliffe, qui avait obtenu une permission de sortie temporaire de deux semaines de la prison de Téhéran où elle est détenue pour des appels à la sédition qu'elle nie, s'est vue accorder deux semaines supplémentaires, a annoncé samedi son mari. Cette permission devait s'achever le 4 avril, mais "le père de Nazanin a appris aujourd'hui qu'elle était prolongée jusqu'au 18 avril, deux semaines de plus", a indiqué Richard Ratcliffe dans une déclaration par email à l'AFP.

Lors de l'annonce de sa libération temporaire, il avait été indiqué qu'elle devrait porter un bracelet électronique limitant ses déplacements dans un rayon de 300 mètres autour du logement de ses parents.

Le ministre des Affaires étrangères, Dominic Raab, s'était dit "soulagé" et avait exhorté le régime iranien à "garantir qu'elle reçoive tout traitement médical nécessaire".

Fin février, la famille de Nazanin Zaghari-Ratcliffe, 41 ans, avait dit craindre qu'elle ait été contaminée par le nouveau coronavirus, qui frappe particulièrement l'Iran, tandis que les autorités judiciaires iraniennes avaient affirmé qu'elle était "en parfaite santé".

Employée de la Fondation Thomson Reuters - qui dépend de l'agence de presse canado-britannique du même nom -, elle avait été arrêtée en avril 2016 en Iran où elle venait de rendre visite à sa famille. Accusée d'avoir cherché à renverser le régime iranien, ce qu'elle nie, elle a été condamnée à cinq ans de prison et est détenue à la prison d'Evin.

Cette affaire alimente les tensions entre Londres et Téhéran.


L'Irano-Britannique Nazanin Zaghari-Ratcliffe, qui avait obtenu une permission de sortie temporaire de deux semaines de la prison de Téhéran où elle est détenue pour des appels à la sédition qu'elle nie, s'est vue accorder deux semaines supplémentaires, a annoncé samedi son mari. Cette permission devait s'achever le 4 avril, mais "le père de Nazanin a appris aujourd'hui qu'elle...