Rechercher
Rechercher

Société

« C’est la folie, on dirait que c’est la fin du monde ! »

Une ruée sans précédent sur les supermarchés. Photo Joao Sousa

Les Libanais se sont rués hier sur les supermarchés, sur fond de rumeurs annonçant leur fermeture dans le cadre des mesures de protection contre la propagation du coronavirus au Liban. Selon plusieurs témoins, les rayons de certains supermarchés à Beyrouth et dans les régions ont été dévalisés par des clients paniqués faisant des stocks. Alors que les acheteurs se bousculaient dans les rayons, des files d’attente se sont formées sur les parkings des supermarchés. Certains clients ont même dû rebrousser chemin, selon ces témoins.

Dans plusieurs grands supermarchés de Beyrouth, les étals de viande et de poulet ont été vidés et, dans certains rayons, les pâtes, le riz, l’huile, le papier toilette ou les produits désinfectants commençaient à manquer. Plusieurs supermarchés réapprovisionnaient néanmoins au fur et à mesure de la soirée. Les supermarchés et épiceries de quartiers ont eux aussi été pris d’assaut.

« C’est la folie, on dirait que c’est la fin du monde ! » a affirmé une cliente d’un supermarché d’Achrafieh, qui faisait ses courses vers 17 heures. « Même en temps de guerre, je n’ai pas vu ça », ajoutait-elle, désabusée.

Les Libanais se sont rués hier sur les supermarchés, sur fond de rumeurs annonçant leur fermeture dans le cadre des mesures de protection contre la propagation du coronavirus au Liban. Selon plusieurs témoins, les rayons de certains supermarchés à Beyrouth et dans les régions ont été dévalisés par des clients paniqués faisant des stocks. Alors que les acheteurs se bousculaient dans...
commentaires (2)

MEME SCENARIO UN PEU PARTOUT DANS TOUS LES PAYS OU LE FLEAU SE PROPAGE.

LA LIBRE EXPRESSION PARLE AU PEUPLE.

12 h 29, le 12 mars 2020

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • MEME SCENARIO UN PEU PARTOUT DANS TOUS LES PAYS OU LE FLEAU SE PROPAGE.

    LA LIBRE EXPRESSION PARLE AU PEUPLE.

    12 h 29, le 12 mars 2020

  • Grandeur et misère de la condition humaine !. Les dieux ont-ils voulu punir les hommes d'avoir voulu les égaler après les avoir mis à mort ? L'avènement d'un " Homo deus" prophétisé par Shlomo Sand paraît bien lointain face au cataclysme viral de dimension biblique qui frappe en ce moment l’humanité. ’

    Tabet Ibrahim

    08 h 56, le 12 mars 2020

Retour en haut