Dernières Infos

Yémen : les houthis prennent une ville clé après des combats meurtriers

Des soldats houthis à Sanaa, le 19 février 2020. REUTERS/Khaled Abdullah

Les rebelles au Yémen se sont emparés dimanche d'une ville stratégique du nord du pays en guerre, infligeant un important revers au pouvoir, ont indiqué dimanche des responsables des deux camps.

Selon des sources militaires du gouvernement, au moins 30 combattants loyalistes dont plusieurs gradés ont été tués au cours des combats ces dernières 48 heures. Des dizaines de rebelles ont pour leur part été "tués ou blessés", ont-elles ajouté.

"Les rebelles houthis ont pris la ville d'Al-Hazm, chef-lieu de la province de Jawf, après de violents combats avec les forces loyalistes qui ont été forcées de se retirer dans la province voisine de Marib", a indiqué un responsable militaire du gouvernement sous couvert de l'anonymat.

Avec la prise de cette ville, située à environ 150 km de la frontière avec l'Arabie saoudite, les rebelles contrôlent désormais la grande majorité de la province d'Al-Jawf, à l'exception de quelques villages.

Mohammed Ali al-Houthi, un haut responsable de la direction politique des rebelles, a salué sur Twitter "la victoire" des houthis qui "ont réussi à chasser les envahisseurs et leurs mercenaires d'Al-Jawf".

Le conflit au Yémen oppose le gouvernement, reconnu par la communauté internationale et appuyé depuis 2015 par une coalition militaire menée par l'Arabie saoudite, aux houthis, soutenus par l'Iran et qui contrôlent des régions du nord et de l'ouest du pays ainsi que la capitale Sanaa après une offensive en 2014.

Selon Maged al-Madhaji, directeur du Sanaa Centre for Strategic Studies, la prise d'Al-Hazm "pourrait totalement changer le cours de la guerre". "Les houthis ont fait une avancée exceptionnelle et changent l'équilibre" en leur faveur, explique-t-il. Les rebelles encerclent désormais la province de Marib, contrôlée par le gouvernement et riche en pétrole, d'après l'expert. La prise d'Al-Hazm permet aussi aux rebelles de sécuriser des voies de ravitaillement entre Sanaa et leur fief de Saada (nord), ajoute-t-il.

Le gouvernement avait repris fin 2015 la ville d'Al-Hazm aux rebelles.

La guerre au Yémen a fait des dizaines de milliers de morts, essentiellement des civils, d'après diverses organisations humanitaires. Quelque 24,1 millions de personnes, soit plus des deux tiers de la population, ont besoin d'assistance d'après l'ONU.


Les rebelles au Yémen se sont emparés dimanche d'une ville stratégique du nord du pays en guerre, infligeant un important revers au pouvoir, ont indiqué dimanche des responsables des deux camps.

Selon des sources militaires du gouvernement, au moins 30 combattants loyalistes dont plusieurs gradés ont été tués au cours des combats ces dernières 48 heures. Des dizaines de...