X

Dernières Infos

Coronavirus : 24 arrestations en Iran pour des "rumeurs alarmistes" en ligne



AFP
26/02/2020

La police chargée de la lutte contre la cybercriminalité a arrêté 24 personnes accusées d'avoir répandu en ligne des "rumeurs alarmistes" sur la propagation du nouveau coronavirus en Iran, a indiqué mercredi l'agence semi-officielle Isna.

Le nouveau coronavirus a fait 19 morts dans la République islamique parmi 139 cas détectés depuis la semaine dernière, soit le bilan le plus lourd après celui de la Chine.

"Vingt-quatre personnes ont été arrêtées et remises à la justice et 118 internautes ont été interrogés et relâchés", après avoir reçu un avertissement, a déclaré Vahid Majid, le chef de l'unité de police en charge de la cybercriminalité, selon Isna. Les arrestations ont eu lieu après la mise en place d'une unité spéciale pour "lutter contre les rumeurs alarmistes concernant la +propagation du coronavirus dans le pays+", a précisé M. Majid, cité par l'agence. "La police surveille toutes les informations publiées dans le cyberespace du pays", a-t-il ajouté. M. Majid a indiqué que son unité prendrait des mesures contre les informations, images et vidéos "contenant des rumeurs ou des fausses informations visant à perturber le public et à augmenter l'inquiétude dans la société".

L'Iran a accusé mercredi les Etats-Unis, son ennemi juré, de répandre "la peur" autour du nouveau coronavirus, au lendemain d'une déclaration du secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo appelant l'Iran à "dire la vérité" au sujet de l'épidémie en Iran.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants