Dernières Infos

Nouvelles sanctions : des signes du dédain de Washington pour "la démocratie", selon l'Iran

AFP
21/02/2020

Les nouvelles sanctions américaines annoncées jeudi contre cinq responsables du Conseil des gardiens de la Constitution iranien montrent "le dédain de Washington pour la démocratie", a déclaré vendredi le porte-parole de cet organe chargé du contrôle des élections en Iran.

"Le régime américain a montré [par ces sanctions] qu'il n'en a rien à faire de la démocratie et qu'il préfère les régimes dictatoriaux de la région", a écrit sur Twitter Abbas Ali Kadkhodaï, l'un des cinq responsables visés par ces sanctions annoncées à la veille des législatives.

Quelque 58 millions d'Iraniens sont appelés aux urnes vendredi pour élire leurs députés. Avant le scrutin, le Conseil des gardiens a invalidé des milliers de candidats soutiens du président Hassan Rohani, la plupart issus de la coalition gouvernementale formée par les modérés et les réformateurs .

"Nous sommes maintenant encore plus déterminés à protéger le vote du peuple", a ajouté M. Kadkhodaï.

Les mesures annoncées par Washington imposent un gel des éventuels avoirs détenus aux Etats-Unis par les responsables iraniens visés, qui se retrouvent aussi interdits de séjour sur le territoire américain.

L'ayatollah Ahmad Jannati, chef du Conseil des gardiens, et également visé par les nouvelles sanctions américaines, s'est moqué de la décision des Etats-Unis d'ajouter son nom à leur liste noire.

"Je me demande : qu'allons-nous faire de tout cet argent que nous avons sur des comptes en Amérique ?" a-t-il déclaré, au côté de M. Kadkhodaï après avoir voté. "Maintenant, nous ne pouvons même plus y aller pour fêter Noël !", a ajouté le dignitaire chiite nonagénaire en riant, selon des images de la télévision d'Etat.

Les hauts responsables iraniens affirment habituellement que les sanctions américaines à leur encontre sont sans importance car ils n'ont pas de relations ou de comptes bancaires aux États-Unis.

Le ministère des Affaires étrangères iranien a pour sa part rappelé sa position selon laquelle les nouvelles mesures punitives imposées par les États-Unis ne montrent "rien d'autre que [...] le désespoir" de Washington face à "l'échec" de leur campagne de "pression maximale" contre la République islamique. "Vos sanctions folles et lâches n'impressionnent en rien l'Iran, qui continuera résolument son chemin vers un avenir radieux", a assuré le porte-parole du ministère, Abbas Moussavi, dans un communiqué.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

C’est tous les jours dimanche

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants