X

Dernières Infos

Ancien tourmenteur de Trump, l'avocat Michael Avenatti reconnu coupable d'extorsion

AFP
14/02/2020

L'avocat américain Michael Avenatti a été reconnu coupable vendredi par un tribunal fédéral de Manhattan de tentative d'extorsion au détriment de Nike, un verdict qui ponctue la descente aux enfers de celui qui se présenta, un temps, comme le principal adversaire de Donald Trump.

Basé à Los Angeles, l'avocat actuellement détenu s'était fait connaître du grand public en représentant Stormy Daniels, actrice pornographique qui affirme avoir eu une liaison avec Donald Trump. En mars 2018, Stephanie Clifford, de son vrai nom, avait attaqué le président des Etats-Unis pour faire annuler un accord de confidentialité qui lui interdisait de parler de cette aventure supposée. Captant la lumière des projecteurs, Michael Avenatti s'était alors mué en fer de lance de la contestation anti-Trump, multipliant les interventions devant les caméras et sur les réseaux sociaux. D'aucuns lui prêtaient même des ambitions politiques, jusqu'à lorgner sur la Maison Blanche. L'avocat s'était aussi signalé dans le dossier R. Kelly, en défendant des victimes présumées du chanteur de R&B.

Mais à peine plus d'un an après son entrée en scène, l'avocat au crâne rasé était interpellé, en mars 2019, pour tentative d'extorsion contre l'équipementier sportif Nike, ainsi que pour fraude fiscale. Selon les enquêteurs, Michael Avenatti aurait demandé aux dirigeants de l'entreprise de lui verser plusieurs millions de dollars pour le dissuader de publier des informations potentiellement compromettantes relatives à des infractions commises par la marque à la virgule dans le recrutement de basketteurs universitaires.

Le juriste charismatique connaîtra sa peine le 17 juin.

Il n'en a pas pour autant fini avec la justice car un deuxième procès l'attend, à Los Angeles, dont l'ouverture est prévue pour le 19 mai. En avril 2019, le procureur fédéral de Los Angeles, Nick Hanna, avait en effet inculpé à son tour le quadragénaire flamboyant de 36 nouveaux chefs d'accusations, pour détournement de fonds, fraudes fiscale et bancaire, et faillites frauduleuses.

Une troisième procédure pénale est également en cours, menée par le procureur fédéral de Manhattan, pour usurpation d'identité et fraude bancaire. Un procès est aussi prévu dans ce dossier, avec une date d'ouverture fixée au 21 avril.

En additionnant les peines encourues pour chaque chef d'accusation, Michael Avenatti risque, en théorie, plusieurs centaines d'années de réclusion.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

impression de Fifi ABOU DIB

Les démons du fatalisme

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants