X

Dernières Infos

Afghanistan : Washington donne des détails sur la trêve partielle

AFP
14/02/2020

La trêve partielle négociée par les Etats-Unis avec les talibans en Afghanistan va s'appliquer à l'ensemble du territoire, a indiqué vendredi un responsable américain en donnant des détails sur cet accord censé conduire à terme à un accord de paix.

L'accord sur une réduction des violences dans le pays pendant sept jours, annoncé la veille, n'a pas encore démarré mais ce sera le cas "très prochainement", a indiqué ce responsable de haut rang parlant sous couvert de l'anonymat en marge de la Conférence sur la Sécurité de Munich, grand-messe annuelle internationale des questions de défense.

Un responsable des talibans avait, lui, déclaré mercredi à l'AFP que cela commencerait ce vendredi. "L'accord sur la réduction des violences est très spécifique", a souligné ce responsable, "il s'applique à l'ensemble du pays et il inclut les autorités afghanes".

Cette trêve partielle a été conclue au terme de plus d'une année de difficiles négociations entre talibans et responsables de l'administration américaine, cherchant à mettre un terme à la plus longue guerre que les Etats-Unis aient connue.

L'armée américaine, qui a déployé entre 12.000 et 13.000 soldats en Afghanistan, va vérifier sur le terrain la réalité de la réduction des violences, a dit le responsable. Les militaires américains et le groupe jihadiste ont aussi prévu d'établir un canal de communication pour résoudre d'éventuels problèmes qui surgiraient, y compris des provocations de tierces parties cherchant à saboter l'accord.

"Si les talibans tiennent leur engagement, nous avons des engagements" également "concernant la réduction des troupes (américaines) qui sont aussi spécifiques", a souligné le haut responsable américain.
Les talibans demandent depuis longtemps le départ des soldats américains d'Afghanistan.

Si la trêve partielle est respectée, cela pourrait ouvrir l'étape suivante des négociations, cette fois entre les talibans et le gouvernement de Kaboul, avec comme objectif ultime un accord de paix global.

"Je pense que nous en sommes très proches. Je pense qu'il y a de bonnes chances que nous ayons un accord", avait assuré mercredi le président américain, Donald Trump.

Il y a toutefois déjà eu des déconvenues dans le passé. La signature d'un accord, imminente début septembre, avait été annulée à la dernière minute par Donald Trump après un énième attentat, qui avait tué notamment un soldat américain. Les discussions ont depuis repris au Qatar, mais elles semblaient buter sur l'exigence américaine d'une réduction significative de la violence des talibans.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

impression de Fifi ABOU DIB

Les démons du fatalisme

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants