X

Dernières Infos

14 février : "La révolution se poursuit", affirme Geagea

Liban
OLJ
14/02/2020

Le chef des Forces libanaises Samir Geagea a déclaré que "la révolution se poursuit", dans un tweet à l'occasion du 15ème anniversaire de l'assassinat de l'ex-Premier ministre Rafic Hariri, commémoré à partir de 16 heures, en référence au mouvement de contestation contre la classe dirigeante qui secoue le Liban depuis près de quatre mois.

"Le 14 février a lancé la Révolution du Cèdre. Ce martyre a été douloureux mais retentissant pour un Liban souverain, libre et indépendant. Nous poursuivons le chemin de la révolution en cours", a écrit le leader des FL, l'un des piliers de la coalition du 14 Mars.



Rafic Hariri a été tué le 14 février 2005 lorsqu'un kamikaze a fait exploser une camionnette bourrée d'explosifs au passage de son convoi blindé sur le front de mer de Beyrouth. L'attaque a coûté la vie à 21 autres personnes et a fait quelque 226 blessés.

Cette année, et pour la première fois en 15 ans, les commémorations qu'organise son fils, l'ancien Premier ministre Saad Hariri, se tiendront à la Maison du Centre, et non au Seaside Arena, l'ex-Biel, comme les années précédentes. Saad Hariri avait indiqué avoir pris cette décision "parce que certaines personnes manipulent la rue". "C'est un message envoyé à ceux qui veulent essayer de fermer la Maison du Centre : celle-ci restera ouverte à tous", avait-il déclaré.


À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

impression de Fifi ABOU DIB

Les démons du fatalisme

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants