Dernières Infos

Proche-Orient : l'Organisation de la coopération islamique (OCI) rejette le plan de Trump


Réunion d'urgence de l'Organisation de la coopération islamique (OCI) à Djedda, en Arabie saoudite, le 3 février 2020. Photo AFP / Amer HILABI

L'Organisation de la coopération islamique (OCI) "rejette" le plan du président américain Donald Trump pour résoudre le conflit israélo-palestinien, a déclaré lundi cet organisme panislamique à l'issue d'une réunion extraordinaire à Jeddah en Arabie saoudite.

"Ce plan américano-israélien (...) ne répond pas aux aspirations minimales et aux droits légitimes du peuple palestinien", a fustigé un communiqué de l'OCI qui compte 57 membres dont l'Arabie saoudite, l'Iran et la Turquie et représente "plus de 1,5 milliard de musulmans à travers le monde".

Le plan américain pour le Proche-Orient prévoit l'annexion de plus de 130 colonies israéliennes en Cisjordanie occupée, où vivent plus de 400.000 colons, et de la vallée du Jourdain, plaine fertile déjà sous contrôle israélien sans faire partie de son territoire.

Washington estime par ailleurs que Jérusalem est la capitale "indivisible" de l'Etat hébreu, et propose de créer une capitale d'un éventuel Etat palestinien à Abou Dis, un faubourg de Jérusalem. Les Palestiniens, eux, veulent faire de l'ensemble de Jérusalem-Est la capitale de l'Etat auquel ils aspirent.

L'OCI a insisté sur "le droit de l'Etat de Palestine à la souveraineté sur toutes les terres palestiniennes occupées en 1967, y compris Jérusalem-Est" et sur "son ferme engagement en faveur de la solution à deux Etats".

L'organisation panislamique a aussi appelé ses membres à "ne pas coopérer de quelque manière que ce soit avec les efforts de l'administration américaine pour faire appliquer" le plan.

Parmi les membres de l'OCI, figurent d'importants alliés arabes des Etats-Unis, notamment les pays du Golfe comme l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et le Qatar qui n'ont pas directement attaqué le plan américain, contrairement à l'Iran et la Turquie.

Samedi, la Ligue arabe a également rejeté le plan du président américain le qualifiant d'"injuste" envers les Palestiniens. Lors d'une réunion extraordinaire au Caire, le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a annoncé la rupture de "toutes les relations", y compris sécuritaires, avec Israël.


L'Organisation de la coopération islamique (OCI) "rejette" le plan du président américain Donald Trump pour résoudre le conflit israélo-palestinien, a déclaré lundi cet organisme panislamique à l'issue d'une réunion extraordinaire à Jeddah en Arabie saoudite.

"Ce plan américano-israélien (...) ne répond pas aux aspirations minimales et aux droits légitimes du peuple...