Rechercher
Rechercher

contestation

Vote du budget : plusieurs axes routiers fermés dans différentes régions du Liban


Des contestataires fermant la route de Kaskas, dans le sud de Beyrouth, le 27 janvier 2020. Photo Ani

En prévision de la séance parlementaire consacrée au vote du budget 2020, les manifestants libanais ont commencé, lundi matin, à fermer plusieurs axes routiers dans tout le pays, tandis que le centre-ville de Beyrouth est entièrement bouclé par des barrages des Forces de sécurité intérieure. 

Dans le sud de la capitale, les axes de Kaskas, Corniche Mazraa et de la Cité sportive ont été fermés à plusieurs reprises par des manifestants, au moyen notamment de bennes à ordures enflammées, tandis que les forces de l'ordre tentaient de garder les voies ouvertes. La route menant au rond-point de Chatila a également été bloquée. 

A Zouk Mosbeh, dans le Kesrouan, la voie du pont dit du "Christ-Roi" menant à Beyrouth a été fermée à l'aide de pneus enflammés. 

A Tripoli, au Liban-Nord, les contestataires ont bloqué la route principale menant au rond-point el-Manar en s'asseyant à même le sol. 




En prévision de la séance parlementaire consacrée au vote du budget 2020, les manifestants libanais ont commencé, lundi matin, à fermer plusieurs axes routiers dans tout le pays, tandis que le centre-ville de Beyrouth est entièrement bouclé par des barrages des Forces de sécurité intérieure. 

Dans le sud de la capitale, les axes de Kaskas, Corniche Mazraa et de la Cité...