X

Dernières Infos

Manifestations : les FSI ne sont pas entrées dans la mosquée du centre-ville de Beyrouth, affirme Osman à Dar el-Fatwa

Liban
OLJ
22/01/2020

Le directeur général des Forces de sécurité intérieure, le général Imad Osman, a assuré mercredi que les agents des FSI n'étaient pas entrés à l'intérieur de la mosquée Mohammad el-Amine, dans le centre-ville de Beyrouth, où des manifestants, dont certains blessés, s'étaient réfugiés samedi soir lors de violents heurts avec les forces de l'ordre.

"Ce qui a été dit sur une éventuelle violation de la mosquée est faux. Les forces de sécurité ne sont pas entrées à l'intérieur de la mosquée", a affirmé le général Osman qui s'est entretenu avec le mufti de la République, Abdel Latif Deriane, à Dar el-Fatwa, rappelant que l'exfiltration des manifestants qui s'étaient réfugiés dans la mosquée s'était effectuée "sous escorte des FSI, en coopération avec des responsables à Dar el-Fatwa et sous la supervision de l'imam de la mosquée".

"Les forces de sécurité sont attachées aux lieux de culte et à ce qu'ils ne soient pas le théâtre d'agression", a-t-il ajouté, assurant que les FSI "sont et resteront au service des citoyens, pour assurer leur sécurité sur l'ensemble du territoire".

Samedi, des affrontements avaient opposé manifestants et forces de l'ordre aux abords de la mosquée Mohammad al-Amine, qui avait par ailleurs lancé un appel à la prière pour tenter d'apaiser les tensions.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants