X

Dernières Infos

Venezuela : "aucun signe" que Maduro soit intéressé par des élections libres, dit Pompeo



AFP
21/01/2020

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a estimé mardi qu'il n'y avait eu "aucun signe" montrant que le président vénézuélien était disposé à la tenue d'élections libres lors des discussions récentes auxquelles le gouvernement de Nicolas Maduro avait participé, notamment avec des Européens.

"Il y a eu beaucoup de conversations avec Nicolas Maduro au cours de ces derniers mois", a déclaré Mike Pompeo lors d'un déplacement au Costa Rica, en réponse à une question sur le récent entretien accordé par le chef de l'Etat socialiste au Washington Post.

Un haut-fonctionnaire du département d'Etat américain a ensuite précisé que les "conversations" avec Caracas mentionnées par M. Pompeo faisaient références aux discussions menées par d'autres pays que les Etats-Unis, notamment des Européens.

Des discussions entre le camp Maduro et celui de l'opposant Juan Guaido, qui revendique la présidence, se sont déroulées au printemps 2019, sous l'égide d'une médiation norvégienne, mais ont été interrompues en août.

"Nous n'avons vu aucun signe montrant que Maduro soit intéressé de près ou de loin par la tenue d'élections libres et équitables. Il sait qu'il perdrait", a ajouté M. Pompeo.

Nicolas Maduro s'est dit disposé à un "dialogue" avec les Etats-Unis pouvant mener à "un nouveau type de relations" entre les deux pays, dans un entretien publié samedi par le quotidien américain.

"S'il y a du respect entre les gouvernements, quelle que soit l'importance des Etats-Unis, et s'il y a un dialogue, un échange de renseignements véridiques, alors soyez sûrs que nous pouvons créer un nouveau type de relation", a déclaré le chef de l'Etat socialiste.

Il s'agissait de la première interview de Nicolas Maduro avec un grand média américain depuis février 2019, lorsqu'il avait abruptement expulsé du Venezuela des journalistes de la chaîne américaine Univision.

L'opposant vénézuélien Juan Guaido revendique depuis un an la présidence par intérim du pays, arguant que Nicolas Maduro "usurpe" la présidence en raison de sa réélection "frauduleuse" en 2018.

La tension politique se double d'une grave crise économique et sociale, la pire de l'histoire récente du Venezuela.

Arrivé lundi à Bogota, première escale d'une tournée régionale, M. Pompeo s'est rendu mardi au Costa Rica avant d'aller en Jamaïque.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

L’arnaque

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants