Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

Les forces de sécurité repoussent tous les manifestants de la rue Weygand



La l rue Weygand à Beyrouth, le 19 janvier 2020. REUTERS/Mohamed Azakir

Peu après 21h30, les forces anti-émeutes postées à la bifurcation menant vers le Parlement ont lancé une série de bombes lacrymogènes afin de contraindre les manifestants à évacuer la rue Weygand sur le champ. 

Repoussés, les manifestants se sont alors repliés entre la maison des Kataëb et l'immeuble du Nahar. En face d'eux se trouve l'armée et les forces anti-émeutes.

Dimanche après-midi, les manifestants s'étaient de nouveau retrouvés dans le centre-ville de Beyrouth, 24 heures après un rassemblement qui s'était transformé en violents heurts entre manifestants et forces de l'ordre, faisant près de 400 blessés.

Samedi soir, le rassemblement, moins massif que la veille, a également été émaillé de heurts, faisant des dizaines de blessés.



Peu après 21h30, les forces anti-émeutes postées à la bifurcation menant vers le Parlement ont lancé une série de bombes lacrymogènes afin de contraindre les manifestants à évacuer la rue Weygand sur le champ. Repoussés, les manifestants se sont alors repliés entre la maison des Kataëb et l'immeuble du Nahar. En face d'eux se trouve l'armée et les...