Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

A Nabatiyé, sit-in pour dénoncer une manifestation violemment réprimée samedi

Des centaines de personnes ont manifesté dimanche à Nabatiyé, afin de dénoncer les violences subies samedi, alors qu’elles observaient un sit-in pacifique devant le Sérail de la région, dans le but de demander la libération de deux des leurs.

Ali Bitar et Hussein Jaffal avaient été interpelés samedi à l’aube, alors qu’ils taguaient les devantures de plusieurs banques à Nabatiyé. Ils ont été surpris par une patrouille de l’armée et emmenés au poste. Ils ont ensuite été transférés à la police judiciaire pour leur participation à des émeutes, mais également pour toxicomanie, selon notre correspondante Badia Fahs.

L’arrestation des deux militants avait provoqué l’indignation de leurs camarades qui ont bloqué la route, samedi, devant le Sérail de Nabatiyé et appelé à leur libération immédiate, avant d’être violemment réprimés. "Les personnes qui ont manifesté hier sont issues de Kfar Remmane et de Nabatiyé. Elles accusent les renseignements de l’armée de ne pas les avoir protégées (samedi) et d’avoir même facilité leur agression par des partisans de partis politiques influents dans la région", selon notre correspondante. "Certains manifestants ont ensuite distribué des roses aux forces de sécurité, en signe de bonne volonté", ajoute-t-elle.


Des centaines de personnes ont manifesté dimanche à Nabatiyé, afin de dénoncer les violences subies samedi, alors qu’elles observaient un sit-in pacifique devant le Sérail de la région, dans le but de demander la libération de deux des leurs.

Ali Bitar et Hussein Jaffal avaient été...