Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Somalie : au moins 4 morts dans une attaque shebab, plusieurs Turcs blessés

Photo REUTERS/Feisal Omar

Au moins quatre personnes ont été tuées samedi dans un attentat à la voiture piégée qui a également blessé plusieurs ingénieurs turcs travaillant à la construction d'une route à l'ouest de la capitale Mogadiscio, a-t-on appris de source policière et auprès de témoins. L'attaque a été revendiquée par les islamistes somaliens shebab, affiliés à el-Qaëda.

La voiture piégée a explosé à proximité d'un barrage routier à l'entrée de la ville d'Afgoye, située à une trentaine de kilomètre de Mogadiscio. Selon plusieurs sources, dont les shebab, la cible de l'attaque était un conteneur utilisé par des ingénieurs turcs travaillant à la construction d'une route.

"Il y a eu une voiture piégée", a déclaré à l'AFP Abdirahman Adan, un policier du district d'Afgoye. "L'enquête est en cours, mais nos informations font état de quatre personnes tuées ainsi que de plusieurs blessés, parmi lesquels des citoyens turcs" qui ont été emmenés à Mogadiscio pour être soignés.

Selon Muhidin Yusuf, un témoin, "l'explosion était énorme, elle a détruit un conteneur utilisé par les ingénieurs turcs qui travaillent à la construction de la route d'Afgoye". "Il y avait des policiers qui gardaient les ingénieurs turcs, et plusieurs autres personnes rassemblées près du barrage routier où l'abri temporaire est situé. J'ai vu les corps de plusieurs personnes et j'ai vu les travailleurs turcs blessés dans l'explosion", a déclaré Ahmed Said, un autre témoin.

Les islamistes shebab, affiliés à el-Qaëda et qui ont mené récemment plusieurs attaques, notamment contre une base américano-kényane au Kenya, voisin de la Somalie, ont revendiqué l'attentat.

Les shebab mènent régulièrement des attaques à la voiture piégée. Ils ont juré la perte du gouvernement somalien, soutenu par la communauté internationale et les 20.000 hommes de la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom). Chassés de Mogadiscio en 2011, ils ont perdu l'essentiel de leurs bastions mais contrôlent toujours de vastes zones rurales d'où ils mènent leurs opérations.

Malgré les coûteux efforts internationaux pour les vaincre, ces rebelles islamistes ont réalisé le 28 décembre l'une des opérations les plus meurtrières de la décennie en Somalie avec l'explosion d'un véhicule piégé dans la capitale ayant fait 81 morts.


Au moins quatre personnes ont été tuées samedi dans un attentat à la voiture piégée qui a également blessé plusieurs ingénieurs turcs travaillant à la construction d'une route à l'ouest de la capitale Mogadiscio, a-t-on appris de source policière et auprès de témoins. L'attaque a été revendiquée par les islamistes somaliens shebab, affiliés à el-Qaëda.

La voiture...