Rechercher
Rechercher

Liban

Formation du gouvernement : Diab arrive à Baabda

Le Premier ministre libanais désigné, Hassane Diab (c), le 19 décembre 2019 au palais présidentiel de Baabda. Photo d'archives REUTERS/Mohamed Azakir

Le Premier ministre libanais désigné, Hassane Diab, est arrivé mardi soir au palais présidentiel, à Baabda, où il doit présenter au président de la République, Michel Aoun, la composition de son futur gouvernement, attendu depuis des semaines, alors que la rue est en ébullition depuis le début de la révolte populaire inédite contre la classe politique, le 17 octobre 2019. Le président du Parlement, Nabih Berry, s'est lui aussi rendu au palais présidentiel. A l'issue d'un entretien tripartite, le secrétaire général de la présidence du Conseil devrait donner la lecture du décret de formation du gouvernement et de la liste des ministres.

Depuis presque trois mois, les manifestants libanais appellent à la chute de tous les responsables politiques, qu'ils accusent de corruption et d'incompétence, alors que le pays traverse une grave crise économique et de liquidités. Sous la pression de la rue, le gouvernement de Saad Hariri avait démissionné le 29 octobre. Le 19 décembre, à l'issue de consultations parlementaires, le président Michel Aoun a désigné Hassane Diab, appuyé par les partis du 8-Mars, au poste de Premier ministre. Malgré le fait qu'il insistait à former un cabinet de technocrates indépendants, comme cela est réclamé par la contestation, M. Diab reste rejeté par les protestataires, qui estiment qu'il fait partie de la même classe politique corrompue dont ils réclament le départ.

Plus connu dans le monde universitaire que dans la sphère politique, le vice-président des Programmes régionaux externes (REP) de l’Université américaine de Beyrouth (AUB) et professeur de génie informatique et électrique à la faculté de génie et d’architecture de l’université avait occupé le poste de ministre de l’Éducation (2011-2014).



Le Premier ministre libanais désigné, Hassane Diab, est arrivé mardi soir au palais présidentiel, à Baabda, où il doit présenter au président de la République, Michel Aoun, la composition de son futur gouvernement, attendu depuis des semaines, alors que la rue est en ébullition depuis le début de la révolte populaire inédite contre la classe...