Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Soudan : tirs dans deux bases des services de sécurité à Khartoum

Des tirs nourris sont entendus mardi à Khartoum dans deux bases des services de sécurité soudanais, et les forces de l'ordre ont bloqué les axes y menant, selon des témoins et un correspondant de l'AFP.

Les raisons des tirs n'étaient pas claires dans l'immédiat. Ils ont eu lieu dans une base du quartier de Riyadh, dans le nord de la capitale, et à Bahari, dans la banlieue nord, selon des témoins. Ces deux bases hébergent l'ex-Service national de renseignement et de sécurité soudanais (NISS), redoutables services sous le régime du président déchu Omar el-Bachir, devenu le Service des renseignements généraux.

Un correspondant de l'AFP a fait état de tirs nourris et incessants dans le base de Riyadh, non loin de l'aéroport de Khartoum. Toutes les rues menant aux deux bases ont été bloquées, provoquant des embouteillages.

Le NISS a joué un rôle de premier plan dans la répression des manifestations qui ont débuté en décembre 2018 et mené à la chute de Omar el-Bachir, destitué par l'armée sous la pression de la rue en avril 2019, après 30 ans de pouvoir sans partage. En juillet, les militaires ayant succédé à M. Bachir l'avaient rebaptisé Service des renseignements généraux.

Depuis la conclusion en août d'un accord entre les militaires et les dirigeants de la contestation, le pays est dirigé par un gouvernement de transition. Les nouvelles autorités ont notamment promis de réformer les services de sécurité.

Au moins 177 personnes ont été tuées dans la répression du mouvement, selon Amnesty International. Un comité de médecins proches des manifestants évalue le bilan à plus de 250 victimes.


Des tirs nourris sont entendus mardi à Khartoum dans deux bases des services de sécurité soudanais, et les forces de l'ordre ont bloqué les axes y menant, selon des témoins et un correspondant de l'AFP.

Les raisons des tirs n'étaient pas claires dans l'immédiat. Ils ont eu lieu dans une base du quartier de Riyadh, dans le nord de la capitale, et à Bahari, dans la banlieue...