Rechercher
Rechercher

Liban

Raï réclame une nouvelle fois un gouvernement non-partisan

Le patriarche maronite Béchara Raï célébrant la fête de l'Épiphanie, le 6 janvier 2020. Photo ANI

Le patriarche maronite Béchara Raï a une nouvelle fois appelé lundi, à l'occasion de la fête de l’Épiphanie, à la formation d'un gouvernement qui ne soit pas affilié aux responsables et partis politiques, alors que le pays est sans cabinet depuis le 29 octobre 2019, date de la démission du Premier ministre sortant Saad Hariri, sous la pression de la rue.

"Il est toujours de notre devoir de nous adresser aux responsables politiques qui continuent de retarder la formation du gouvernement. Nous leur rappelons que ce sont eux qui ont mis le Liban dans cette situation économique, financière et sociale, en raison du partage des parts qu'ils prônent au niveau des deniers publics et des emplois", a déploré le chef de l’Église maronite dans son homélie. 

"Nous prions Dieu pour qu'il sorte le Liban de sa crise et pour la formation d'un gouvernement indépendant de l'influence des responsables et des partis politiques qui ne se soucient que de leurs intérêts", a conclu Mgr Raï.

Hier, le patriarche Raï avait également appelé à la formation d'un nouveau gouvernement qui ne soit pas composé de ministres affiliés aux partis politiques ou de figures traditionnelles.

Depuis plus de deux mois, les manifestants libanais réclament la chute de tous les responsables, accusés de corruption et d'incompétence, alors que le pays traverse une grave crise économique et de liquidités. Sous la pression de la rue, le gouvernement de Saad Hariri avait démissionné le 29 octobre. Le 19 décembre, à l'issue de consultations parlementaires, le président Michel Aoun a désigné l'ex-ministre Hassane Diab, appuyé par les partis du 8 Mars, au poste de Premier ministre. Ce dernier a promis la formation d'un gouvernement de technocrates indépendants, comme le demandent les manifestants. Ces derniers rejettent toutefois la nomination de M. Diab qu'ils estiment issu de la même classe politique corrompue. Ils ont tenu hier un nouveau sit-in devant le domicile du Premier ministre désigné, qu'ils ont copieusement hué. Selon plusieurs responsables et observateurs, la naissance du gouvernement Diab pourrait intervenir dans les prochains jours.


Le patriarche maronite Béchara Raï a une nouvelle fois appelé lundi, à l'occasion de la fête de l’Épiphanie, à la formation d'un gouvernement qui ne soit pas affilié aux responsables et partis politiques, alors que le pays est sans cabinet depuis le 29 octobre 2019, date de la démission du Premier ministre sortant Saad Hariri, sous la pression de la rue.

"Il est toujours de...