Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Bolsonaro se félicite de l'augmentation de l'enregistrement d'armes à feu au Brésil

Le président brésilien, Jair Bolsonaro, à Brasilia, le 27 décembre 2019. Photo REUTERS/Adriano Machado

Le président brésilien Jair Bolsonaro s'est félicité de l'augmentation de près de 50% du nombre de nouvelles armes à feu légalement enregistrées depuis son arrivée au pouvoir, même si son projet de loi sur le sujet a été fortement édulcoré par le Parlement.

"Le nombre d'armes à feu enregistrées a augmenté de 50% cette année par rapport à 2018", a affirmé le chef de l'Etat dimanche sur Twitter. "Selon les +spécialistes+, le nombre d'homicides devrait augmenter au Brésil, mais, dans la pratique, il a chuté de 22%, a ajouté le président d'extrême droite.

Le quotidien Folha de S. Paulo a révélé la semaine dernière que 70.800 nouvelles armes avaient été enregistrées par la Police fédérale de janvier à novembre, contre 47.600 sur l'ensemble de l'année précédente, soit une augmentation de 48%.

En ce qui concerne le nombre d'homicides, le gouvernement ne fournit pas de statistiques au niveau national, mais le site d'informations G1 a rapporté en octobre qu'il avait chuté de 22% sur les huit premiers mois de l'année, par rapport à la même période de 2018, en se basant sur les données rendues publiques par chaque Etat du pays.

Dans son tweet, illustré d'une photo de lui à l'époque où il était militaire de l'armée de terre, Jair Bolsonaro a ajouté : "je dépends du Parlement pour étendre la détention et le port d'armes des citoyens".

Tout au long de sa carrière politique, M. Bolsonaro a prôné l'assouplissement des règles de détention et port d'armes pour les "gens bien". En novembre, son projet de loi sur les armes à feu a été approuvé, dans une version très édulcorée, à la Chambre des députés.

Le Brésil est un des pays les plus violents au monde, avec 57.000 homicides recensés en 2018. Plusieurs ONG considèrent que ce nombre pourrait être encore plus élevé sans la législation en vigueur actuellement sur les armes, qui reste très restrictive.


Le président brésilien Jair Bolsonaro s'est félicité de l'augmentation de près de 50% du nombre de nouvelles armes à feu légalement enregistrées depuis son arrivée au pouvoir, même si son projet de loi sur le sujet a été fortement édulcoré par le Parlement.
"Le nombre d'armes à feu enregistrées a augmenté de 50% cette année par rapport à 2018", a affirmé le chef de l'Etat...