Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Révolte en Irak : le patriarche chaldéen annule les messes de minuit à Bagdad


Le patriarche de l'Eglise catholique chaldéenne d'Irak, Louis Raphaël Sako, le 26 septembre 2013, lors d'une visite au Liban. Photo d'archives Marwan Assaf

Le patriarche de l'Eglise catholique chaldéenne d'Irak a annulé vendredi les messes de minuit prévues pour Noël à Bagdad en raison de la situation sécuritaire, après quasiment trois mois d'une révolte inédite marquée par près de 460 morts.

"Au vu de la situation actuelle, sensible sur le plan sécuritaire à Bagdad, le patriarcat a décidé d'annuler les messes de minuit du 24 décembre 2019 dans toutes ses églises de Bagdad", a déclaré le cardinal Louis Raphaël Sako dans un communiqué. La messe aura lieu toutefois le 25 décembre en journée "pour prier pour qu'une solution soit trouvée à la crise (...) et en souvenir des victimes, manifestants comme membres des forces de l'ordre", dont plusieurs ont récemment été tués dans des violences nocturnes, poursuit le communiqué.

Début décembre déjà, le cardinal Sako avait annoncé annuler les festivités de Noël, affirmant qu'il n'y aurait ni sapins décorés ni cérémonies festives, "par respect" pour les victimes et "en solidarité avec (...) leurs familles". 

Depuis le 1er octobre, Bagdad et des villes du Sud de l'Irak sont en proie à la pire crise sociale qu'ait connue le pays depuis des décennies. Selon un bilan compilé par l'AFP à partir de sources médicales et policières, près de 460 personnes, quasiment tous des manifestants, ont été tuées et 25.000 blessées, dont beaucoup resteront handicapées à vie.
Les contestataires dénoncent l'ensemble de la classe politique dans un pays où, depuis la chute de Saddam Hussein en 2003 lors de l'invasion américaine, l'équivalent de deux fois le PIB a été englouti par la corruption, dans l'un des pays les plus riches en pétrole du monde. Ils réclament aussi des emplois, des services publics fonctionnels et la fin du système de répartition des postes en fonction des appartenances ethniques et confessionnelles.

La communauté chrétienne d'Irak, en majorité chaldéenne, s'est étiolée depuis la chute de Saddam Hussein. Elle est passée de 1,5 million de membres à entre 400.000 et 500.000 aujourd'hui.


Le patriarche de l'Eglise catholique chaldéenne d'Irak a annulé vendredi les messes de minuit prévues pour Noël à Bagdad en raison de la situation sécuritaire, après quasiment trois mois d'une révolte inédite marquée par près de 460 morts.
"Au vu de la situation actuelle, sensible sur le plan sécuritaire à Bagdad, le patriarcat a décidé d'annuler les messes de minuit du 24...