Dernières Infos

Un réseau de passeurs de migrants entre Grèce et Italie démantelé

AFP
12/12/2019
Un réseau de passeurs qui transféraient des dizaines de migrants de la Grèce vers le sud de l'Italie a été démantelé, a annoncé jeudi la police italienne.

Le réseau était composé de deux cellules, l'une italienne dirigée par un Italien et l'autre grecque dirigée par un Kurde syrien, a précisé la police dans un communiqué.

"Les migrants, partis de leur pays d'origine, arrivaient en Turquie et de là passaient en Grèce où ils étaient accueillis par des membres de l'organisation (criminelle, ndlr) et logés à Athènes en attendant d'embarquer", selon la même source.

"Lorsque le moment de partir arrivait, les migrants étaient transportés sur la côte, généralement sur l'île de Corfou, où ils logeaient dans des structures touristiques anonymes avant de monter à bord d'embarcations se rendant en Italie, dans la région du Salento", dans les Pouilles (sud-est), le talon de la péninsule.

La cellule grecque de cette organisation s'occupait également d'encaisser auprès des migrants le prix de la traversée, "non inférieur à 6.000 euros par personne", selon la même source.

L'opération conjointe des forces de l'ordre grecques et italiennes a été menée en coordination avec Eurojust, l'unité européenne de coopération judiciaire.

Grâce à cette opération, 99 migrants clandestins ont été interceptés, 29 personnes impliquées dans ces trafics illégaux entre la Grèce et l'Italie ont été identifiées et 13 mandats d'arrêt ont été émis, selon la police italienne

"La lutte contre le trafic de migrants est l'une des priorités d'Eurojust afin d'assurer une bonne coordination des actions, comme dans ce cas", a commenté le vice-président d'Eurojust Filippo Spiezia, cité dans un communiqué.

"Alors que la Grèce fait face à une forte pression migratoire, nous devons harmoniser nos efforts et en tant qu'agence européenne offrir notre soutien aux autorités nationales pour combattre les organisations criminelles exploitant les migrants", a ajouté M. Spiezia.

"La coopération transfrontalière est essentielle pour lutter contre le trafic de migrants et l'exploitation des personnes", a renchéri Paris Adamis, membre grec d'Eurojust, cité dans le même communiqué.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le gouvernement peut-il mener à bien sa mission ? Deux lectures opposées

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

In English

Resolving Lebanon’s financial crisis

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants