X

Dernières Infos

Libye : Sergueï Lavrov émet des réserves sur une conférence prévue à Berlin

AFP
06/12/2019

Le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov a critiqué vendredi une conférence prévue prochainement à Berlin sur le conflit en Libye, déplorant que les partis politiques libyens n'y participent pas.

"La conférence de Berlin m'a étonné car les partis libyens et les pays voisins n'ont pas été invités, elle constitue donc à cet égard une occasion perdue", a taclé M. Lavrov, tout en saluant "l'initiative" de la chancelière, Angela Merkel.

"J'espère qu'on fera à l'avenir des progrès avec une approche plus inclusive", a-t-il dit à un forum international de chefs de la diplomatie intitulé "Med Dialogues".

"Quiconque à un lien avec la Libye, également l'Union africaine, qui a été sans motif tenue à l'écart, doit être invité à la conférence de Berlin sur la Libye", avait souligné un peu plus tôt, M. Lavrov lors d'une conférence de presse commune avec son homologue italien Luigi Di Maio.

Ce dernier a jugé "très importante" la prochaine réunion de Berlin, car il faut éviter "une fuite en avant" en présence de nombreuses interférences extérieures.

"La situation en Libye est extrêmement complexe parce qu'il y a trop d'intervenants", a acquiescé M. Lavrov, évoquant "la fragilité de la situation" du pays.

Lors d'une brève visite en Libye, le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas avait récemment indiqué que l'arrêt des interférences étrangères dans la crise libyenne serait l'un des objectifs de cette conférence de Berlin.

Certaines puissances sont accusées de mener une guerre par procuration en Libye, où le maréchal Khalifa Haftar, l'homme fort de l'Est, a lancé une offensive le 4 avril pour s'emparer de Tripoli.

M. Lavrov a qualifié vendredi de "rumeurs" la présence en Libye de mercenaires russes. Voici un mois, la Russie avait déjà démenti des informations de presse sur l'arrivée de 200 mercenaires russes en Libye, où Moscou est soupçonnée de soutenir les forces antigouvernementales du maréchal Haftar.

Le chef de la diplomatie russe a émis l'espoir de voir les contacts reprendre entre Khalifa Haftar et le Premier ministre Fayez al-Sarraj reconnu par la communauté internationale.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Émilie SUEUR

L’édito de Émilie SUEUR

De quelle violence parle-t-on ?

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants