X

Dernières Infos

La France appelle à une OTAN "refondée et rééquilibrée"

AFP
06/12/2019

Le temps où "l'Europe pouvait confier entièrement à d'autres le soin de sa sécurité" est "révolu", a déclaré vendredi à Prague le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian, appelant les Européens à se monter "plus proactifs" au sein d'une OTAN "refondée et rééquilibrée".

Il a prôné une "véritable souveraineté européenne" y compris dans le domaine numérique, dans son discours d'ouverture d'un colloque international organisé pour les 30 ans de la chute du rideau de fer, en présence de son homologue tchèque Tomas Petricek.

"Je souhaite qu'avec des pays européens volontaires nous puissions lancer en 2020 une réflexion sur la souveraineté numérique européenne", a-t-il dit. "Nous avons une vision du monde numérique que nous voulons: libre, ouvert et sûr". "Quatre chantiers doivent nous occuper pour construire la souveraineté numérique de l'Europe, et porter une vision européenne du numérique et des droits de l'Homme", a expliqué le ministre, avant de les énumérer: "renforcer la sécurité du Cyberespace, gagner la bataille de l'innovation, consolider notre rôle de puissance normative et protéger les biens communs que sont les infrastructures numériques communes et ouvertes".

La souveraineté européenne est, selon M. Le Drian, "la possibilité pour chaque Etat de rester indépendant dans un monde où la rivalité des puissances se fait sentir dans tous les domaines", et notamment dans le domaine numérique "que les Européens doivent maîtriser absolument pour garantir cette souveraineté", sur un marché dominé par des sociétés américaines et chinoises.

Quant à l'OTAN, "la condition sine qua non pour la force de l'Alliance atlantique, c'est désormais que les Européens se montrent plus proactifs et qu'ils assument davantage de responsabilités, à l'intérieur d'une alliance refondée et rééquilibrée", a-t-il assuré.

Prague préside actuellement le groupe de Visegrad, qui rassemble la Hongrie, la Pologne, la Tchéquie et la Slovaquie et qui est parfois considéré comme un ensemble hostile à davantage d'intégration européenne.

M. Le Drian doit rencontrer d'anciens dissidents tchèques, "pour rendre hommage à leur engagement en faveur de la démocratie et des libertés" avant 1989.

Le chef de la diplomatie tchèque a remercié son hôte pour le soutien de la France à la dissidence, symbolisé par le petit-déjeuner organisé en décembre 1988 à Prague par le président François Mitterrand avec plusieurs personnalités, dont Vaclav Havel.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : divergences minimes dans un grand dialogue de sourds

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants