X

Dernières Infos

Macron appelle à un dialogue stratégique sans "naïveté" avec la Russie

AFP
03/12/2019

Le président français Emmanuel Macron a appelé mardi à un dialogue stratégique "sans naïveté" avec la Russie, avant l'ouverture du sommet du 70e anniversaire de l'OTAN à Londres.

"Nous devons initier un dialogue sans naïveté avec la Russie pour réduire la conflictualité" avec ce pays, a-t-il soutenu au cours d'une conférence de presse avec le président Donald Trump, réclamant comme "précondition" des "avancées" sur le règlement de la crise entre la Russie et l'Ukraine.

Emmanuel Macron a également plaidé pour un nouveau traité INF sur les forces nucléaires à portée intermédiaire. "La France, l'Allemagne et les autres pays européens sont maintenant menacés par de nouveaux missiles russes", a-t-il souligné. "Nous ne devons montrer aucune naïveté à l'égard de la Russie, mais je ne crois pas que le status quo soit la meilleure solution", a-t-il expliqué.

Le chef de l'Etat français a jugé nécessaire des "préconditions" pour engager un tel dialogue. "Il faut des avancées sur le conflit entre la Russie et l'Ukraine", a-t-il soutenu. Une réunion au format Normandie entre les dirigeants russe et ukrainien avec Emmanuel Macron et la chancelière Angela Merkel est prévue le 9 décembre.

"Nous devons définir un agenda entre Européens et avec les autres alliés de l'OTAN pour définir les menaces communes et la première menace commune est le terrorisme international et le terrorisme de l'Etat islamique", a-t-il insisté. "La situation avec le nucléaire n'est pas bonne", a reconnu Donald Trump. "Nous avons mis fin au traité INF parce que l'autre partie (la Russie) n'y adhérait pas, mais elle veut conclure un traité et nous aussi", a-t-il souligné.

"Nous pensons qu'il est possible de trouver une solution" pour les armes nucléaires, a assuré Donald Trump. "Nous pensons qu'ils (les Russes) veulent le faire. Nous savons qu'ils veulent le faire et nous voulons le faire aussi", a-t-il déclaré.

Le président américain s'est par ailleurs montré optimiste sur les chances de règlement du conflit entre la Russie et l'Ukraine: "Je pense que les réunions avec la Russie et l'Ukraine sont très importantes. Et il est possible que des progrès importants puissent être réalisés". "Ils font la paix parce qu'ils se battent depuis trop longtemps, trop longtemps. Je pense qu'il y a de grandes chances que cela se produise", a-t-il ajouté.

Les relations entre la Russie et l'Ukraine se sont envenimées depuis 2014 avec l'annexion de la Crimée par la Russie et la guerre au Donbass, en Ukraine, où les séparatistes ont été soutenus par la Russie.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Commentaire de Anthony SAMRANI

Algérie, Irak, Liban : la question du compromis

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants