X

Dernières Infos

L'ONU réclame à nouveau un cessez-le-feu en Libye

AFP
02/12/2019

Le Conseil de sécurité de l'ONU a appelé à nouveau lundi dans une déclaration à un cessez-le-feu en Libye et au respect de l'embargo sur les armes imposé à ce pays, violé à maintes reprises depuis avril selon un rapport onusien.

"Les membres du Conseil de sécurité soulignent la nécessité pour toutes les parties de procéder à une désescalade et à s'engager en faveur d'un cessez-le-feu", affirme leur déclaration initiée par le Royaume-Uni et qui a nécessité plusieurs jours de négociations.

Depuis le 4 avril, les forces du maréchal Khalifa Haftar, homme fort de l'Est, mènent une offensive pour s'emparer de la capitale libyenne Tripoli, siège du Gouvernement d'union nationale (GNA) reconnu par l'ONU et rival de M. Haftar. Le maréchal Haftar est notamment soutenu par les Emirats arabes unis et l'Egypte tandis que le chef du GNA, Fayez al-Sarraj, a l'appui de la Turquie et du Qatar.

Dans sa déclaration, le Conseil de sécurité "appelle tous les Etats membres à ne pas intervenir dans le conflit ni à prendre des mesures qui pourraient l'intensifier".

Fayez al-Sarraj a récemment signé avec le président turc Recep Tayyip Erdogan un accord de coopération militaire dont le contenu précis n'est pas connu.

"Les membres du Conseil de sécurité sont particulièrement préoccupés par les violations de l'embargo sur les armes" évoquées le mois dernier par l'émissaire de l'ONU Ghassan Salamé, et par les informations sur un "recours croissant à des mercenaires".

Un rapport de l'ONU auquel a eu accès l'AFP et qui devrait être rendu public prochainement accuse principalement la Turquie, les Emirats et la Jordanie d'avoir contrevenu à l'embargo. Il note aussi que des groupes armés tchadiens et soudanais sont intervenus dans le conflit, sans faire mention de mercenaires russes en Libye, objet de tensions récentes entre Washington et Moscou qui a démenti cette information.

Le Conseil demande "un respect total de l'embargo par tous les Etats membres", souligne sa déclaration.

Initialement envisagée avant la fin de l'année, une conférence internationale organisée par l'Allemagne sur la Libye ne devrait finalement se tenir qu'au début de l'année prochaine selon des diplomates.

Depuis la chute en 2011 du régime de Mouammar Kadhafi après une révolte, le pays riche en pétrole est plongé dans le chaos avec des luttes de pouvoir et des milices armées qui font la loi.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

Les changeurs, nouveaux rois des dollars

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants