Liban

Plusieurs journalistes agressés par des partisans du Hezbollah et d’Amal

OLJ
26/11/2019

L’association Journalistes contre la violence a condamné le vol, dans la nuit de dimanche à lundi, du téléphone portable de Dima Sadek, journaliste vedette de la chaîne LBCI constamment sous les feux des critiques des partisans du Hezbollah. « Il s’agit d’un plan visant à terroriser Mme Sadek, à s’informer sur son travail avec la LBCI ainsi que sur sa vie familiale et professionnelle », a indiqué l’association dans un communiqué publié hier, où elle dénonce également « les agressions perpétrées à l’encontre de manifestants pacifiques sur la voie du Ring par des groupes partisans ».

L’association a par ailleurs condamné les agressions perpétrées contre Layal Bou Moussa, correspondante d’al-Jadeed, Rémie Derbas, correspondante de la LBCI, Nawal Berry et Zeina Bassil, correspondantes de la MTV, ainsi que le journaliste Joseph Tok. La fondation SKeyes recense également l’agression du caméraman de Sky News Arabia, Hassan Rajeh, qui a été visé par des jets de pierres de la part des partisans du tandem chiite alors qu’il couvrait les manifestations. SKeyes rapporte que Nawal Berry et le caméraman Khalil Akiki ont été encerclés par des partisans du Hezbollah et d’Amal dans un immeuble à Gemmayzé, avant d’être évacués par les forces de sécurité.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LES MEMES ! TOUJOURS LES MEMES ! RIEN QUE LES MEMES !

Sissi zayyat

Que voulez-vous? Les vols, les intimidations, les menaces et les agressions sont les seuls langues qu'ils métrisent. Ils ont été éleves à bonne école.

Biberonnés à la haine et à la rancoeur ça donne ça. Des individus qu'on a envie de cacher aux yeux du monde de peur qu'ils nuisent à la réputation des libanais, connus pour leur intelligence, leur grande culture et leur ouverture d'esprit

Dernières infos

Les signatures du jour

Émilie SUEUR

L’édito de Émilie SUEUR

De quelle violence parle-t-on ?

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants