Dernières Infos

Trump à Aoun : Washington prêt à travailler avec un nouveau gouvernement qui réponde aux besoins des Libanais

Le président américain, Donald Trump. Photo AFP / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / MARK WILSON

Le président américain, Donald Trump, a affirmé à son homologue libanais, Michel Aoun, à la veille du 76e anniversaire de l'Indépendance du Liban, que Washington était prêt à travailler avec "un nouveau gouvernement qui réponde aux besoins des Libanais", après que le cabinet de Saad Hariri ait démissionné le 29 octobre sous la pression inédite de la rue.

"Le peuple américain et moi vous adressons nos meilleurs vœux à l'occasion de la fête de l'Indépendance. Les relations d'amitié qui lient les peuples libanais et américain sont fortes. Les Etats-Unis sont prêts à travailler avec un nouveau gouvernement libanais qui réponde aux besoins des Libanais, à travers la construction d'un pays stable et prospère, indépendant et sûr", a écrit le président Trump dans son message, selon l'Agence nationale d'information (Ani, officielle).

Le président Aoun doit s'adresser à 20h aux Libanais à l'occasion de la fête de l'Indépendance. La présidence de la République a dans ce contexte annoncé jeudi que'"au vu des circonstances actuelles dans le pays, la réception annuelle qui se tient au palais de Baabda à l'occasion de l'Indépendance est annulée".

Depuis le 17 octobre, des centaines de milliers de libanais de tous bords sont descendus dans les rues pour dénoncer la dégradation de la situation économique et réclamer le départ d'une classe politique jugée incompétente et corrompue.

Face aux manifestants plus que jamais en colère et déterminés, le président Michel Aoun, 84 ans, a eu la semaine dernière une formule lapidaire: "Si, au sein de l'Etat, il n'y a personne qui leur convient, qu'ils émigrent", avait-il asséné, attisant la colère de la rue. De nombreux protestataires appellent depuis le chef de l'Etat à céder sa place.

Le président Aoun doit fixer la date des consultations parlementaires contraignantes pour la formation du gouvernement mais il repousse cette échéance en affirmant vouloir aboutir à un accord politique préalable afin d'éviter des obstacles au prochain chef du cabinet qui doit former son équipe. Hier, le chef de l'Etat avait assuré être ouvert à un gouvernement politique incluant des experts et des représentants du mouvement populaire.


Le président américain, Donald Trump, a affirmé à son homologue libanais, Michel Aoun, à la veille du 76e anniversaire de l'Indépendance du Liban, que Washington était prêt à travailler avec "un nouveau gouvernement qui réponde aux besoins des Libanais", après que le cabinet de Saad Hariri ait démissionné le 29 octobre sous la pression inédite de la rue.

"Le peuple...