Liban

Inondation de Ramlet el-Baïda : deux personnes entendues par un juge

Photo de l’inondation de Ramlet el-Baïda, en novembre 2018. Photo tirée de Facebook

L’avocat général près la Cour de cassation de Beyrouth, Ghassan Khoury, a entendu mercredi l'architecte et activiste politique Riad el-Assaad et l'ingénieur Talal Farhat, responsable au sein du Conseil du développement et de la reconstruction (CDR) de la rénovation de Ramlet el-Baïda, après une note d'information déposée par le journaliste Salem Zahran concernant l’"'égout d'Eden Bay", en novembre 2018.

Dans une interview à la chaîne locale LBCI M el-Assaad a pointé du doigt la responsabilité de la municipalité de Beyrouth et le mohafez de la capitale, Ziad Chbib.

L’inondation avait été provoquée par l’obstruction d’une bouche d’égout majeure avec du béton brut, vraisemblablement pour arrêter le flux d’eaux usées vers le projet controversé de l’Eden Bay. M. Chbib avait alors accusé la municipalité de Ghobeyri (dans la banlieue-sud), les promoteurs de l’hôtel et le CDR d’avoir scellé ces canalisations. 

Dans la foulée du mouvement de contestation contre la classe dirigeante, accusée d'incompétence et de corruption, la justice s'est mise en branle et a réactivé plusieurs dossiers mettant en cause divers responsables publics, aussi bien politiques qu'administratifs.


L’avocat général près la Cour de cassation de Beyrouth, Ghassan Khoury, a entendu mercredi l'architecte et activiste politique Riad el-Assaad et l'ingénieur Talal Farhat, responsable au sein du Conseil du développement et de la reconstruction (CDR) de la rénovation de Ramlet el-Baïda, après une note d'information déposée par le journaliste Salem Zahran concernant l’"'égout...