Dernières Infos

Fusillade mortelle en Californie: au moins deux suspects toujours recherchés

AFP
19/11/2019

Crime perpétré par un gang? Acte de représailles au sein de la communauté asiatique? Les enquêteurs exploraient lundi de multiples pistes pour tenter de retrouver les auteurs d'une fusillade qui a fait quatre morts et six blessés à Fresno la veille, dernière d'une longue série en Californie.

Le drame est survenu dimanche soir aux alentours de 19h40 heure locale (03h40 GMT lundi) lors d'une "fête de famille" organisée par des membres de la communauté hmong dans une résidence de Fresno.

"Au moins deux suspects ont longé la maison et ont pénétré dans le jardin. Ils ont immédiatement commencé à ouvrir le feu sur la foule, composée d'environ seize hommes adultes qui regardaient un match de football américain dans le jardin", a déclaré lors d'une conférence de presse le chef de la police de Fresno, Andy Hall.

"Tous deux étaient armés de pistolets semi-automatiques et se sont enfuis à pied. Nous n'avons pas plus d'informations à ce stade", a-t-il ajouté, soulagé que les femmes et les enfants, qui se trouvaient à l'intérieur de la maison, n'aient pas été touchés par ces tirs nourris.

Quatre hommes âgés de 28 à 40 ans ont été tués. Six autres, âgés de 28 à 36 ans, ont été blessés mais leurs jours ne sont pas en danger.

Les suspects n'ont pas été identifiés et leurs motivations restaient encore indéterminées lundi.

"Ils ont ouvert le feu sur la foule au hasard, il ne semble pas qu'ils ciblaient des individus en particulier", a dit Andy Hall, soulignant toutefois que "ce n'est pas un acte commis aléatoirement."

"Cet incident violent semblait bien viser les occupants de la maison, et nous suivons des pistes. Nous avons des informations selon lesquelles certains des participants à cette fête auraient pu être impliqués dans des troubles la semaine dernière", a-t-il dit, sans souhaiter donner davantage de précisions.

"Rien n'indique qu'un quelconque occupant de la maison soit affilié à un gang, mais lors d'un incident de cette nature, nous explorons toujours les pistes criminelles ou liées aux gangs", a expliqué le chef de la police locale.

Il a notamment évoqué le meurtre récent d'un membre de la communauté asiatique dans la ville, sans pouvoir établir un lien entre la fusillade ou d'autres incidents ayant affecté le quartier, où vivent de nombreuses familles originaires d'Asie du sud-est, en particulier issues de l'ethnie hmong (Chine méridionale, Vietnam et Laos), comme celles touchées par le drame dimanche soir.

Pour éviter d'éventuelles "représailles" et prévenir toute flambée de violence, la police de Fresno a également annoncé qu'elle mettait sur pied une "task force" spécifiquement dédiée aux "gangs asiatiques".

ban/AB 

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le Hezbollah de plus en plus convaincu d’un complot dirigé contre lui

Un peu plus de Médéa AZOURI

Frères et sœurs d’armes

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

Éditorial

Pour une révolution économique

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants