X

Dernières Infos

Manifestations en Irak: la mission de l'OTAN qualifie les violences de "tragédie"


AFP
17/11/2019

Les violences lors des manifestations antigouvernementales en Irak sont "une tragédie absolue", a déclaré dimanche à l'AFP le responsable de la mission de l'OTAN en Irak, le général canadien Dany Fortin, qui termine son mandat d'un an.

Un mouvement de contestation inédit réclamant un changement de régime depuis le 1er octobre a été émaillé de violences qui ont fait au moins 330 morts, en majorité des manifestants, selon des chiffres officiels.

"Les événements de ces six dernières semaines sont une tragédie absolue, l'OTAN continue d'exhorter le gouvernement d'Irak à la retenue", a affirmé le général Fortin.

La mission de l'OTAN, qui compte quelque 580 soldats, apporte depuis un an conseils et formation au ministère irakien de la Défense, entraînant des troupes dans trois écoles militaires. Mais le général Fortin a indiqué ne pas avoir de mandat pour entraîner des forces à gérer des foules.

Les forces de sécurité irakiennes ont été vivement critiquées ces dernières semaines pour l'usage de balles réelles et de gaz lacrymogène contre les manifestants.

Elles ont été accusées d'avoir procédé à des tirs de gaz lacrymogènes qui ont tué et blessé des protestataires notamment en leur transperçant les poumons ou le crâne.

Les forces de sécurité sont composées des troupes militaires traditionnelles, de la police fédérale et des paramilitaires pro-Iran du Hachd al-Chabi désormais intégrés à l'Etat.

L'armée s'est "atrophiée" avec de nombreuses pertes après la lutte contre le groupe Etat islamique (EI), a affirmé le général Fortin, qui sera remplacé fin novembre par le major-général Jennie Carignan.

Il a qualifié les efforts pour la réformer de "problème générationnel". "Cela prendra 20, 30 ans", a-t-il jugé.

L'armée irakienne a été dissoute après l'invasion américaine en 2003 ayant mené à la chute de Saddam Hussein.

Les Etats-Unis ont ensuite passé plus d'une décennie à restructurer l'armée et les autres institutions de l'Etat irakien.

Selon le général Fortin, les manifestations et les tensions croissantes entre l'Iran et les Etats-Unis, les deux grands alliés de l'Irak, ont compliqué le travail de la mission de l'OTAN ces derniers mois.

Le chef de l'OTAN Jens Stoltenberg a accusé en septembre Téhéran de "déstabiliser l'ensemble" du Moyen-Orient.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Commentaire de Anthony SAMRANI

Algérie, Irak, Liban : la question du compromis

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants