Rechercher
Rechercher

Liban

Liban : le président du syndicat des propriétaires des hôpitaux privés met en garde contre une "grande catastrophe sanitaire"

Le président du syndicat des propriétaires des hôpitaux privés, Sleiman Haroun. Photo Ani

Le président du syndicat des propriétaires des hôpitaux privés, Sleiman Haroun, a mis en garde vendredi contre une "grande catastrophe sanitaire", alors que quelque 100 hôpitaux observent aujourd’hui une journée de grève pour tirer la sonnette d’alarme face à la crise que traverse le secteur.

"La crise monétaire s'est transformée en cauchemar car les importateurs d'équipements médicaux n'ont plus la capacité d'acquérir leurs marchandises", a déclaré M. Haroun sur la chaîne locale LBC. 

Cette crise est récurrente et a été exacerbée par la baisse de la quantité de dollars circulant sur le marché libanais et par la suppression des facilités bancaires décidée par les établissements de crédit depuis le début du soulèvement populaire le 17 octobre.

"Nous commençons à souffrir d'une pénurie d'équipements, de produits anesthésiques et de produits utilisés pour les opérations chirurgicales. Le matériel nécessaire dont nous disposons suffit pour un mois et demi. Ensuite, ce sera la catastrophe", a prévenu le président du syndicat des propriétaires des hôpitaux privés.


Le président du syndicat des propriétaires des hôpitaux privés, Sleiman Haroun, a mis en garde vendredi contre une "grande catastrophe sanitaire", alors que quelque 100 hôpitaux observent aujourd’hui une journée de grève pour...