Liban

Raya el-Hassan va étudier un éventuel déploiement d'agents des FSI dans les banques

La ministre sortante de l'Intérieur, Raya el-Hassan (2e à gauche), recevant une délégation de l'Association des banques du Liban, le 13 novembre 2019. Photo Ani

La ministre sortante de l'Intérieur, Raya el-Hassan, a affirmé mercredi, lors d'une réunion avec une délégation de l'Association des banques du Liban (ABL), qu'elle allait étudier la possibilité de déployer des agents des Forces de sécurité dans les établissements bancaire afin d'assurer la sécurité des employés. 

La réunion de Mme el-Hassan avec la délégation menée par le président de l'ABL, Salim Sfeir, a eu lieu au 28e jour d'une contestation populaire contre la classe dirigeante et alors que le pays traverse une crise économique et financière en raison notamment de la limitation de la circulation du dollar américain.

Lors de cet entretien, M. Sfeir a rapporté à la ministre sortante que des incidents avaient eu lieu lors de la réouverture des banques après deux semaines de fermeture entre des clients et des employés de banques. La fin de la grève ouverte des banques est liée, selon M. Sfeir, citant les conditions établies par le syndicat des employés de banques, à des garanties sécuritaires. La ministre a promis qu'elle étudierait avec les responsables sécuritaires la possibilité de protéger les branches des différentes banques. 

Dans un communiqué publié en soirée, l'ABL a annoncé "œuvrer à mettre en place un mécanisme permettant de faciliter les transactions des clients dans les circonstances exceptionnelles actuelles". L'Association souligne par ailleurs être en contact avec le syndicat des employés des banques afin de discuter de la reprise, la plus rapide possible, du travail dans le secteur bancaire. L'ABL rappelle par ailleurs que les clients peuvent obtenir des réponses à toutes leurs questions en appelant aux différents centres d'appel des établissements bancaires, et que les distributeurs automatiques restent approvisionnés en liquidités. 

Après deux semaines de fermeture après le lancement de la révolte populaire, le 17 octobre, les banques avaient rouvert pendant quelques jours et les employés avaient été soumis à des pressions alors que des mesures restrictives de circulation des devises et des retraits avaient été prises dans de nombreux établissements. Face à cette crise, le syndicat des employés de banque avaient annoncé, mardi, une grève générale ouverte. 


La ministre sortante de l'Intérieur, Raya el-Hassan, a affirmé mercredi, lors d'une réunion avec une délégation de l'Association des banques du Liban (ABL), qu'elle allait étudier la possibilité de déployer des agents des Forces de sécurité dans les établissements bancaire afin d'assurer la sécurité des employés. 

La réunion de Mme el-Hassan avec la délégation...