Liban

Jour XXIV : marche féminine à Tripoli

Photo ANI

Des dizaines de femmes ont organisé une marche dans les rues de Tripoli, au Liban-Nord, afin de dénoncer la classe dirigeante et réclamer un Etat civil, alors que le pays connaît son 24e jour consécutif d'une révolte populaire inédite contre le pouvoir jugé corrompu et incompétent.

Les manifestantes scandaient notamment des slogans appelant à l'établissement d'un Etat laïc qui ne discrimine pas les femmes, sachant qu'au Liban les affaires personnelles sont régies par les statuts des communautés chrétiennes et musulmanes du pays et que les femmes souffrent de nombreuses inégalités. 

Tripoli est devenu la ville phare de cette contestation où, chaque jour, des milliers de Tripolitains sont dans la rue, dans une ambiance festive et pacifiste, pour dénoncer le pouvoir et réclamer le départ de la classe dirigeante. 

Mercredi, des milliers de Libanaises ont manifesté dans le centre-ville de Beyrouth pour faire entendre leurs voix aux dirigeants du pays.


Des dizaines de femmes ont organisé une marche dans les rues de Tripoli, au Liban-Nord, afin de dénoncer la classe dirigeante et réclamer un Etat civil, alors que le pays connaît son 24e jour consécutif d'une révolte populaire inédite contre le pouvoir jugé corrompu et incompétent.

Les manifestantes scandaient notamment des slogans appelant à l'établissement d'un Etat laïc...