Liban

Les directeurs d'établissement décideront de l'ouverture ou non des écoles mardi

Le ministre libanais de l’Éducation Akram Chehayeb a laissé le choix lundi aux directeurs d'établissements d'ouvrir leurs portes ou non mardi, alors que des dizaines de milliers de Libanais battent le pavé depuis cinq jours pour réclamer le départ d'une classe politique jugée corrompue et accusée d'avoir enfoncé le pays dans une crise sans fin.

"Au vu de la poursuite des mouvements populaires, j'appelle à nouveau les directeurs d'école, de lycée, d'instituts et d'universités à évaluer la situation et à ouvrir leurs établissements lorsque cela est possible", indique un communiqué publié mardi par le bureau de presse de M. Chehayeb.

Les écoles catholiques et orthodoxes ont annoncé pour leur part qu'elles seront toujours fermées mardi.

Dans la soirée, le ministre de la Santé, Jamal Jabak, a annoncé que les crèches et les garderies seront à nouveau fermées mardi.

Les établissements scolaires sont fermées depuis vendredi sur l'ensemble du territoire libanais.


Le ministre libanais de l’Éducation Akram Chehayeb a laissé le choix lundi aux directeurs d'établissements d'ouvrir leurs portes ou non mardi, alors que des dizaines de milliers de Libanais battent le pavé depuis cinq jours pour réclamer le départ d'une classe politique jugée corrompue et accusée d'avoir enfoncé le pays dans une crise sans fin.

"Au vu de la poursuite des...