Liban

Aoun appelle à lever le secret bancaire de tous les ministres, actuels et futurs

Le chef de l'Etat libanais, Michel Aoun. Photo d'archives AFP

Le chef de l’État libanais Michel Aoun a estimé que les accusations de corruption lancées par les manifestants depuis cinq jours, à l'égard de tous les responsables politiques sans exception, est "une grande injustice", appelant à lever le secret bancaire sur les comptes de tous les ministres, actuels et futurs.  

"Ce qu'il se passe dans la rue est l'expression des souffrances du peuple, mais généraliser la corruption à tous les responsables est une grande injustice", a écrit Michel Aoun, sur le compte Twitter de la présidence. "C'est pour cette raison qu'il faut au moins que nous commencions à lever le secret bancaire sur les comptes de toutes les ministres, actuels et futurs". 

Le tweet du chef de l’État a été publié parallèlement au lancement d'une réunion du gouvernement au palais présidentiel, axée sur un plan de réformes qui permettrait de mettre un terme à la crise socio-économique que vit le pays et apaiser la colère des Libanais. Des centaines de milliers d'entre eux appellent en effet depuis jeudi soir à la démission de l'ensemble de la classe politique, dont elle dénonce la corruption et le clientélisme.


Le chef de l’État libanais Michel Aoun a estimé que les accusations de corruption lancées par les manifestants depuis cinq jours, à l'égard de tous les responsables politiques sans exception, est "une grande injustice", appelant à lever le secret bancaire sur les comptes de tous les ministres, actuels et futurs.  

"Ce qu'il se passe dans la rue est l'expression des...