Liban

Protestations : un manifestant a tenté de s'immoler par le feu sur l'autoroute près de Nabatiyé

Des pneus brûlés sur une route à Nabatiyé, au Liban-Sud, le 18 octobre 2019. REUTERS/Aziz Taher

Un manifestant a tenté vendredi de s'immoler par le feu dans la localité de Habbouche, près de Nabatiyé au Liban-Sud, alors que le mouvement de colère contre la crise économique et la classe politique qui a éclaté jeudi soir se poursuit aujourd'hui à Beyrouth et dans les autres régions du pays.

Ce manifestant, qui participait au blocage de l'autoroute reliant Habbouche à Nabatiyé, a été empêché par des manifestants qui criaient "Révolution, révolution !".

Jeudi en fin de soirée, des milliers de Libanais étaient descendus dans les rues de Beyrouth et dans d'autres grandes villes à travers le pays pour manifester contre l'imposition de nouvelles taxes et des conditions de vie de plus en plus difficiles. Les protestations se sont poursuivies malgré l'annonce du retrait d'une décision de faire payer des applications de messagerie instantanée comme Whatsapp, Skype ou Viber. Cette décision avait suscité un tollé à travers le pays depuis jeudi matin.

Les routes principales du pays sont coupées. Les écoles, universités et banques sont fermées aujourd'hui sur l'ensemble du territoire.


Un manifestant a tenté vendredi de s'immoler par le feu dans la localité de Habbouche, près de Nabatiyé au Liban-Sud, alors que le mouvement de colère contre la crise économique et la classe politique qui a éclaté jeudi soir se poursuit aujourd'hui à Beyrouth et dans les autres régions du pays.

Ce manifestant, qui participait au blocage de l'autoroute reliant Habbouche à...