Rechercher
Rechercher

Liban

Quatre suspects arrêtés

Si la majorité des incendies semble due aux vents violents qui ont accompagné la brusque hausse des températures, les Forces de sécurité intérieure ont annoncé hier l’arrestation de quatre personnes qui auraient provoqué des incendies. Il s’agit d’abord d’un concierge soudanais, qui serait derrière l’incendie dans le village de Meouch (dans le Chouf). Selon un communiqué des FSI, le suspect a « mis le feu à des herbes mortes et n’a pas réussi à maîtriser les flammes » qui se sont vite propagées.

En outre, la police de Zafta, à Nabatiyé (Liban-Sud), a arrêté deux Libanais soupçonnés d’avoir provoqué un petit incendie dans le village après avoir mis le feu à des herbes mortes. Les FSI précisent enfin qu’une quatrième personne a été arrêtée à Baabdate et que les enquêtes se poursuivent.


Si la majorité des incendies semble due aux vents violents qui ont accompagné la brusque hausse des températures, les Forces de sécurité intérieure ont annoncé hier l’arrestation de quatre personnes qui auraient provoqué des incendies. Il s’agit d’abord d’un concierge soudanais, qui serait derrière l’incendie dans le village de Meouch (dans le Chouf). Selon un communiqué...

commentaires (2)

ON NOUS DIT AVOIR ARRETE QUATRE SUSPECTS QUI AVAIENT MIS LE FEU A DES HERBES MORTES SUR LES 204 INCENDIES QUI ONT RAVAGE LE PAYS. MAIGRE MOISSON. QUI SONT LES CRIMINELS QUI ONT PROVOQUE CES IMMENSES INCENDIES INTENTIONELLEMENT POUR LEUR COMPTE OU PEUT-ETRE POUR LE COMPTE DES VOISINS DU NORD OU DU SUD ?

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

09 h 37, le 17 octobre 2019

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • ON NOUS DIT AVOIR ARRETE QUATRE SUSPECTS QUI AVAIENT MIS LE FEU A DES HERBES MORTES SUR LES 204 INCENDIES QUI ONT RAVAGE LE PAYS. MAIGRE MOISSON. QUI SONT LES CRIMINELS QUI ONT PROVOQUE CES IMMENSES INCENDIES INTENTIONELLEMENT POUR LEUR COMPTE OU PEUT-ETRE POUR LE COMPTE DES VOISINS DU NORD OU DU SUD ?

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    09 h 37, le 17 octobre 2019

  • Mais derrière la décision irresponsable et inconsciente de brûler des feuilles mortes dans de telles conditions, y avait-il une intention criminelle?

    NAUFAL SORAYA

    08 h 13, le 17 octobre 2019