X

Dernières Infos

Syrie : l'aide internationale dans le nord-est totalement à l'arrêt, affirment les Kurdes

AFP
15/10/2019
Les autorités kurdes en Syrie ont annoncé mardi un arrêt des activités de "toutes" les ONG internationales et le retrait de leurs employés du nord-est du pays, où la Turquie a lancé une offensive contre une milice kurde.

Les agences de l'ONU peuvent de leur côté poursuivre leurs opérations malgré certaines difficultés.

Depuis près d'une semaine, la Turquie et des supplétifs syriens mènent une offensive dans le nord de la Syrie pour éloigner de sa frontière la milice kurde des Unités de protection du Peuple (YPG).

Les bombardements meurtriers et les combats ont entraîné la fuite de plus de 160.000 personnes d'après l'ONU, déplacées vers d'autres secteurs sous contrôle kurde.

"La situation des déplacés a empiré dans les régions visées par l'agression (turque), avec l'arrêt total de l'aide humanitaire, l'arrêt des activités de toutes les organisations internationales et le retrait de leurs employés", d'après un communiqué de l'administration semi-autonome kurde.

Lundi, l'organisation internationale Mercy Corps a annoncé "la suspension de ses opérations dans le nord-est de la Syrie et l'évacuation de son personnel international".

L'ONG était engagée dans ce secteur depuis 2014 pour livrer de l'aide humanitaire aux civils.

"C'est un scénario cauchemardesque", a indiqué dans un communiqué le directeur-adjoint en charge de la Syrie pour Mercy Corps, Made Ferguson. "Il y a des dizaines de milliers de personnes qui fuient et nous n'avons aucun moyen de les atteindre", a souligné M. Ferguson. "Nous avons dû retirer notre personnel international (...). Nous ne pouvons pas travailler avec les bombardements intenses, les routes fermées", et les mouvements sur le terrain des différentes forces en présence, a-t-il ajouté.

Le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha) a également annoncé lundi "des retraits de personnel" menés par certaines ONG avec "une suspension des opérations", et un transfert en Irak voisin du personnel international.

"Les Nations unies et leurs partenaires restent extrêmement préoccupés par (...) la sécurité de leurs centaines d'employés syriens", d'après l'Ocha.

Plusieurs agences de l'ONU ont annoncé la poursuite de leurs activités. Un porte-parole du Programme alimentaire mondial (PAM), Herve Verhoosel, a confirmé une poursuite des opérations.

"Nous continuons d'envoyer de la nourriture d'urgence et aussi la nourriture habituelle qu'on envoie tous les mois", a-t-il dit à l'AFP, reconnaissant certaines "perturbations" dans la livraison dans certaines zones en raison de problèmes de sécurité.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

«Ya aayb el-choum»

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants