X

Dernières Infos

Yémen : retraits des Emirats pour apaiser la tension dans le Sud

AFP
14/10/2019

Les Emirats arabes unis ont remis ces derniers jours aux forces saoudiennes des positions clés dans la ville d'Aden et la province de Lahej pour tenter de désamorcer la tension dans le sud du Yémen, a déclaré lundi un responsable séparatiste. "Les Emirats arabes unis ont retiré leurs troupes de la base aérienne d'Al-Anad (province de Lahej), de l'aéroport d'Aden et du terminal pétrolier de cette ville et les ont remis aux troupes saoudiennes", a indiqué à l'AFP ce responsable sous le couvert de l'anonymat.

Un conflit ouvert oppose dans le sud les forces du Conseil de transition du sud (STC - séparatiste), soutenues par les Emirats, à celles du gouvernement yéménite, appuyé par l'Arabie saoudite. Ces deux forces sont théoriquement dans le même camp, celui qui combat les rebelles houthis, maîtres de la capitale Sanaa et des pans entiers du nord du pays.

Les troupes gouvernementales ont perdu en août le contrôle de la quasi-totalité du Yémen du sud au profit des séparatistes. Riyad a proposé, pour apaiser la tension dans le sud, un dialogue interyéménite à Djeddah (ouest).

Les séparatistes accusent depuis des années le gouvernement de discriminer les Yéménites du sud et de répartir injustement les richesses du pays, le plus pauvre de la péninsule arabique. Ce différend a mis à mal l'alliance au sein de la coalition qui intervient au Yémen contre les houthis de ses deux principaux membres que sont l'Arabie saoudite et les Emirats.

Les retraits des Emirats semblent destinés à faciliter la conclusion d'un accord entre séparatistes et gouvernement négocié discrètement à Djeddah avec l'aide des Saoudiens. Un responsable proche du STC a fait état le 7 octobre de progrès dans l'élaboration d'un accord. Cette entente prévoit, selon une autre source au fait des discussions, un retour du gouvernement à Aden, où la responsabilité de la sécurité serait confiée aux combattants séparatistes des unités dites du "Cordon de sécurité", sous supervision des Saoudiens. Le volet politique de l'accord porte sur un meilleure représentation du STC au sein du gouvernement et de l'administration provinciale, selon la même source.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

Éditorial

Pour une révolution économique

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants