Liban

Crise économique : plusieurs commerçants de Beyrouth suspendent symboliquement leur travail

Plusieurs commerces de Beyrouth et de Tripoli (Liban-nord) ont suspendu jeudi symboliquement leur travail, pendant une heure, afin d'alerter les responsables au sujet de la crise économique et financière qui touche de plein fouet leur secteur.

"La pérennité des commerçants est désormais menacée et nous ne pouvons plus rester silencieux face à cette situation", a mis en garde Nicolas Chammas, président de l’Association des commerçants de Beyrouth (ACB), qui est à l'origine de l'appel à la grève symbolique aujourd'hui, lors d'un rassemblement devant le siège de la Chambre du Commerce et de l'Industrie.

Lorsqu'il a lancé cet appel la semaine dernière, M. Chammas, avait mis en garde contre un "effondrement du secteur privé".

Fortement impactée par le conflit syrien qui a éclaté en 2011, l’économie libanaise est en crise suite notamment à une accélération de la dégradation de la situation financière du pays liée à la convergence de plusieurs facteurs (hausse des taux d’intérêt, raréfaction du dollar sur le marché local et retard dans le calendrier de réformes). Face à cette situation, le pays doit rapidement adopter un budget pour 2020 qui impose des mesures pour réduire le déficit public de façon durable. Si plusieurs dirigeants ont d’ores et déjà averti que cette loi de finances serait "douloureuse", le secteur privé a exhorté à plusieurs reprises cette année le gouvernement de ne pas imposer de nouvelles mesures fiscales et de se focaliser sur la réduction des effectifs dans la fonction publique et la mise en œuvre de la réforme du secteur de l’électricité.

Ces deux derniers dimanches, des dizaines de Libanais, excédés par la situation économique et financières du pays, et reprochant aux dirigeants politiques d'être corrompus, ont manifesté leur colère dans la capitale.


Plusieurs commerces de Beyrouth et de Tripoli (Liban-nord) ont suspendu jeudi symboliquement leur travail, pendant une heure, afin d'alerter les responsables au sujet de la crise économique et financière qui touche de plein fouet leur secteur.

"La pérennité des commerçants est désormais menacée et nous ne pouvons plus rester silencieux face à cette situation", a mis en garde...