X

Dernières Infos

Canada: le rival de Trudeau veut réviser un accord migratoire avec les Etats-Unis



AFP
09/10/2019

Le chef du parti conservateur et principal rival de Justin Trudeau, Andrew Scheer, veut réviser un accord bilatéral avec les Etats-Unis pour mettre fin aux "passages illégaux" de la frontière canadienne, a-t-il annoncé mercredi.

S'il devient Premier ministre à l'issue des législatives du 21 octobre, M. Scheer s'engage à réviser l'entente sur les tiers pays sûrs, qui a poussé des milliers de migrants à traverser la frontière hors des points de contrôle officiels afin de déposer une demande d'asile au Canada.

Il n'a toutefois pas détaillé comment il envisage de renégocier celui-ci avec le président américain Donald Trump.

"Je crois qu'il est dans l'intérêt mutuel des deux pays de régler cette situation de manière bilatérale. C'est l'option que nous préférons", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

M. Scheer a par ailleurs assuré que son gouvernement "favorisera(it) l'immigration économique" et donnerait la priorité "à ceux faisant face à la persécution à la guerre civile".

Il a également promis d'engager des agents des services frontaliers supplémentaires et de déployer davantage de juges pour traiter plus rapidement les milliers de demandes d'asile déposées depuis 2017 toujours en attente et "rendre moins attrayant le fait d'entrer au Canada illégalement", a précisé le parti conservateur dans un communiqué.

Justin Trudeau a réagi en soulignant qu'il n'y avait pas de "raccourcis" dans le système d'immigration du pays.

"Tous ceux qui arrivent au Canada passent par le même système d'immigration, un système complet et rigoureux", a-t-il estimé.

L'entente sur les tiers pays sûrs, qui impose aux migrants de déposer leur dossier dans le premier pays où ils arrivent, ne s'applique pas aux demandeurs d'asile réussissant à atteindre le Canada en évitant les postes-frontières, comme ceux empruntant le chemin Roxham. Cette route du nord de l'Etat de New York, se terminant en cul-de-sac à la frontière avec la province du Québec, est empruntée par l'écrasante majorité d'entre eux.

Ceux-ci, ne souhaitant pas déposer leur demande aux Etats-Unis par peur d'être déboutés, sont alors assurés de voir leur demande examinée par les autorités canadiennes.

Plus de 45.500 demandes d'asile déposées par des migrants ayant traversé ainsi la frontière ont été reçues par le gouvernement canadien depuis début 2017. Parmi celles-ci, 9.069 ont été acceptées, 7.786 rejetées, et plus de 27.000 sont toujours en traitement.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Les dessous de la parenthèse Mohammad Safadi

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

UKAid veut augmenter ses aides aux PME libanaises

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants