Dernières Infos

Affaire ukrainienne : le département d'Etat interdit à un diplomate de témoigner



Gordon Sondland, ambassadeur des États-Unis auprès de l'Union européenne, le 5 septembre 2019, lors d'une conférence de presse. AFP / Daniel MIHAILESCU

L'administration Trump a interdit mardi à Gordon Sondland, ambassadeur des États-Unis auprès de l'Union européenne, de témoigner dans le cadre de l'enquête parlementaire ouverte en vue d'une éventuelle procédure de destitution à l'encontre du locataire de la Maison blanche.

Les présidents des trois commissions de la Chambre des représentant chargées de l'enquête ont promis de l'obliger à comparaître. Ils soupçonnent Donald Trump d'avoir fait pression sur le gouvernement ukrainien pour compromettre l'ancien vice-président démocrate Joe Biden, qui est le mieux placé pour l'affronter dans le cadre de la présidentielle de 2020.

Gordon Sondland, qui a contribué au financement de la campagne du président, a pris ses fonctions en juillet. Les Commission des affaires étrangères, du renseignement et du contrôle, qui le considèrent comme un témoin-clé, avaient l'intention de l'interroger sur la raison de ses contacts avec l'Ukraine, qui n'appartient pas l'Union européenne.

Le département d'Etat lui a enjoint mardi de ne pas se présenter à l'audience prévue par les commissions de la Chambre, indique son avocat dans un communiqué. "Il se tient prêt à témoigner à brève échéance, si on l'y autorise", a-t-il ajouté.

"Le président empêche le Congrès d'obtenir les faits. Il s'agit d'un abus de pouvoir", s'est indignée Nancy Pelosi, présidente démocrate de la Chambre.


L'administration Trump a interdit mardi à Gordon Sondland, ambassadeur des États-Unis auprès de l'Union européenne, de témoigner dans le cadre de l'enquête parlementaire ouverte en vue d'une éventuelle procédure de destitution à l'encontre du locataire de la Maison blanche.

Les présidents des trois commissions de la Chambre des...