Liban

Attaques de Tripoli en juin : mandat d'arrêt contre un cheikh salafiste

Kanaan Naji, l'une des figures salafistes de Tripoli. Photo Ani

Le juge d'instruction militaire Marcel Bassil a émis mardi un mandat d'arrêt contre le cheikh Kanaan Naji, l'une des figures salafistes de Tripoli, pour son implication dans une série d'attaques meurtrières qui se sont déroulées début juin dans la capitale du Liban-Nord. L'armée libanaise avait effectué aux premières heures du matin mardi une descente au domicile de Kanaan Naji.

Ces attaques avaient visé des agents des Forces de sécurité intérieure et des militaires. Menées par l'islamiste Abdel Rahmane Mabsout, elles avaient fait quatre morts. Encerclé par les forces de l'ordre, le jihadiste Mabsout s'était ensuite fait exploser. Dans le cadre de l'enquête menée sur ces attaques, cinq individus faisant partie d'un groupe dirigé par Kanaan Naji avaient été arrêtés sur la base d'informations selon lesquelles ils étaient en lien avec Abdel Rahmane Mabsout.


Le juge d'instruction militaire Marcel Bassil a émis mardi un mandat d'arrêt contre le cheikh Kanaan Naji, l'une des figures salafistes de Tripoli, pour son implication dans une série d'attaques meurtrières qui se sont déroulées début juin dans la capitale du Liban-Nord. L'armée libanaise avait effectué aux premières heures du matin mardi une descente au domicile de Kanaan...