X

Liban

L’Association Drôme-Liban, une belle chaîne de solidarité

Social

L’association, dont l’objectif est d’assurer un parrainage scolaire à des enfants dans le besoin, a fêté son trentième anniversaire.

Nelly HÉLOU | OLJ
05/10/2019

Fondée en 1989, à l’heure où le Liban ployait encore sous le poids de la guerre, l’Association Drôme-Liban, dont l’objectif est d’assurer un parrainage scolaire à des enfants dans le besoin, a fêté son trentième anniversaire. Pour l’occasion, une vingtaine des parrains ont passé fin septembre au Liban une semaine riche en contacts et visites.

En tête du groupe, sa présidente depuis dix ans, Renée Berthet, qui effectuait son 24e voyage au Liban, un pays auquel elle s’est profondément attachée. C’est avec émotion qu’elle évoque les contacts établis au fil des ans avec le pays du Cèdre, les enfants parrainés, l’immense joie de les voir grandir, poursuivre pour certains des études universitaires ou entamer un travail et s’établir dans la vie.

Au Liban, le lien avec l’association a été assumé dès le départ par sœur Maggy des Filles de la charité qui dirige le Centre social de la communauté. Guy Dupré La Tour (neveu des deux pères jésuites François et Augustin Dupré La Tour qui ont passé leur vie au Liban) est le trésorier de l’association et le plus ancien de ses membres. Il évoque la genèse de cette belle chaîne de solidarité.

« En avril 1989, dit-il, Nicole Khoury, une Libanaise venue s’installer avec son mari et ses enfants à Valence, réussit à faire prendre conscience, par des contacts et une conférence, de la nécessité de venir en aide à des familles libanaises ne pouvant payer la scolarité de leurs enfants. La réponse des habitants de Valence et de la région ne se fait pas attendre et l’Association Drôme-Liban voit le jour avec pour but de parrainer des enfants en leur assurant sur place, un soutien scolaire et un suivi social. »

Nicole Khoury prend alors contact avec sœur Maggy, qui s’occupait à l’époque du centre de l’ordre de Malte à Aïn el-Remmané, en vue de coordonner ces parrainages scolaires. Hyam Kai, alors directrice de l’École libanaise de formation sociale, est mise à contribution afin d’assurer un suivi social. C’est là l’une des caractéristiques de l’association, affirment ses membres, car il ne s’agit pas de donner de l’argent pour la scolarité en ayant bonne conscience, mais de suivre les enfants dans leur famille et au quotidien. Après six ans de correspondance, le groupe des parrains de la Drôme effectue, en 1996, son premier voyage au Liban. D’autres voyages suivront. En 1997, le Centre social Saint-Vincent des Filles de la charité à Achrafieh, ouvre à nouveau ses portes dans le quartier de Sassine. Sœur Maggy le prend en charge et poursuit, infatigable, son action avec Drôme-Liban.

Joie et émotion

À l’occasion de leur semaine libanaise, dans le cadre des trente ans de l’association, les parrains venus de la Drôme ont pu aller à la rencontre de leurs filleuls et découvrir le pays à travers un riche programme touristique qui les a menés de Baalbeck à Saïda, en passant par Maghdouché, Tyr, Deir el-Kamar et Beiteddine. Ils ont également passé une journée au cœur de la Vallée sainte de la Qadisha. Une messe a été célébrée par le père Michel, prêtre lazariste, au cœur des cèdres du Liban, et la journée s’est achevée à Bkaakafra, village natal de saint Charbel. Le dimanche de leur arrivée, les parrains se sont rendus avec leurs filleuls à Bkerké auprès du patriarche maronite Béchara Raï.

« Notre association est certes de taille moyenne, mais nous n’avons pas de frais généraux, à part l’assurance, souligne le trésorier. Les dons et parrainages parviennent au Liban sans frais et toute cotisation est parfaitement transparente. En plus des scolarités, nous avons aussi financé des moniteurs pour encadrer des colonies de vacances, ou pris en charge à titre exceptionnel des soins médicaux ou des frais universitaires. Dernièrement, nous avons assuré à une étudiante en quatrième année de droit à l’USJ le billet d’avion et le séjour à La Haye afin qu’elle puise participer à un stage organisé par l’université. Brillante, elle veut être juge. »

Déjà 70 enfants parrainés

Drôme-Liban a déjà parrainé près de 70 enfants. Les premiers pris en charge il y a 25 ou 30 ans sont désormais adultes. Le premier des enfants pris en charge par l’association il y a plus de 20 ans est marié et père de famille. Le trésorier adjoint Jean-Paul Bernard et son épouse, un couple de médecins, les Meunier, ainsi que tous les autres membres ont évoqué ces liens merveilleux qui se sont établis et maintenus avec les enfants parrainés, leurs familles et avec le Liban.

En plus des cotisations, l’association reçoit des dons de particuliers. Elle a, à titre d’exemple, organisé dans ce but un repas libanais et, durant quatre ans, un ramassage de framboises et des vide-greniers pour renflouer ses caisses et financer des actions ponctuelles.

Lors de son séjour au Liban, le groupe a logé à la Maison provinciale des sœurs de la charité. Un dîner d’anniversaire a été organisé au centre pour célébrer les 30 ans de Drôme-Liban, au cours duquel un vibrant hommage a été rendu à sœur Maggy qui se dépense sans compter depuis trente ans. Cette dernière a évoqué l’importance de ces parrainages et de leur suivi, relatant le cas d’une enfant parrainée qui travaille aujourd’hui dans les pays arabes et envoie de temps à autres de l’argent en signe de reconnaissance à l’association.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants